Archives pour la catégorie C'est pas compliqué !

Tartare de hareng à la coriandre

Tartare de harengs à la coriandreHello ?

Y a quelqu’un ?

Z’êtes encore là les choux ?

Ben moi ça y est, ENFIN, nous avons livré les photos du livre !!!!

Alors il reste du boulot hein, faut pas croire non plus que je vais me mettre les doigts de pied en éventail et le derrière au soleil, il reste plein de textes à livrer et de choses à caler mais bon, le plus dur est fait.

Je vous jure, avec ma Griottes on en a bavé, mais le résultat sera à la hauteur, vous allez voir c’est splendide, même pas exagéré c’est magnifique tellement c’est trop beau.

Mais la vraie bonne nouvelle du jour c’est donc que l’on remet le blog en route, allez hop, un coup de balai, on enlève les housses sur les meubles, on affûte les couteaux, on passe en cuisine.

Et on mange quoi ce soir ? 

Lire la suite

Saint Jacques et truffes, un mariage d’amour – et nos conseils pour manger de la truffe sans se ruiner.

Saint jacques contisée aux truffes(NDLR 6 Janvier 2014 : et oui, La Plus Petite Cuisine du Monde est le SEUL blog qui vous donne ses recettes de Noël début Janvier, c’est ici et nulle par ailleurs, quel style vraiment inimitable).

Chaque année à la même période il y a une association qui me trotte dans la tête, une petite fixette d’amour : la Saint Jacques et la truffe.

Alors oui, je sais, je vous entends déjà au fond de la classe : « Pfff encore une recette trop chère, qu’est-ce qu’ils sont dépensiers dans cette Petite Cuisine« , mais là je dis non je dis ho je dis :

  • d’abord c’est (c’était) Noël alors flûte
  • ensuite, si on s’y prend bien, cela reste tout à fait gérable, on peut se faire plaisir sans hypothéquer la maison de tata Gilberte. Et oui, les gens qui mangent de la truffe ne sont pas forcément milliardaires, ils sont simplement malins, rendez-vous donc en fin de billet afin de découvrir nos conseils pour truffer sans se ruiner.

Mais en attendant, on va parler d’accommoder la Saint Jacques et la truffe, et je vous propose carrément deux manières de procéder pour le prix d’une :

  • Un carpaccio tout simple mais où tout est dans le détail
  • Une saint jacques contisée* à la truffe servie chaude, une interprétation différente, spectaculaire et tout aussi gourmande.

Lire la suite

Salade, carpaccio ou tartare de poulpe pressé.

Poulpe présséHola Amigos, vous êtes toujours là les copains ? Non mais parce qu’en ce moment vous pourriez faire la tronche, j’aurai du mal à vous en vouloir, spasse pas grand chose dans le coin.

C’est que je suis dans une petite phase de surmenage intensif version gigatonne, vous pouvez me croire, celle là elle est bien corsée, je dirai même qu’elle pique un peu.

Mais bon, c’est pour la bonne cause : je travaille sur l’aboutissement d’un projet que je tiens depuis 3 ans, un livre, qui va être édité et tout, imprimé sur du vrai papier d’arbre, avec une photographe-styliste qu’elle est juste la meilleure du monde, mais tout ça pour le moment c’est top secret défense, alors je trime en silence, en pensant au jour béni où je pourrai enfin vous le présenter, mais là c’est pas encore gagné vu qu’on a encore un boulot de MABOULES.

Bref.

Cela dit, même en mode survie, on ne perd pas le sens des priorités par ici. Et l’autre jour, quand ma copine Letitia m’a laissé un petit mot pour me dire qu’elle préparait du saucipoulpe, j’ai bondi sur ma chaise.

Lire la suite

Yaourt pris à la vanille et à l’orange, pèches pochées à l’anis.

Pèches à l'anis, yaourt à l'orange Si vous ne savez pas encore que je vénère le Jerusalem de Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi, c’est que vous n’êtes pas venus par ici depuis bien trop longtemps, mes pauvres chéris installez-vous, on a du vous manquer atrocement, on va bien s’occuper de vous pour vous réconforter.

Je suis littéralement obsédée par ce livre, je ne cesse de le relire, de le feuilleter, de repenser à ce que j’y ai lu, et surtout, de le cuisiner.

Je crois que jamais je n’ai fait autant de recettes d’un livre en aussi peu de temps, et ce pour une bonne raison : c’est sublime à chaque fois. Les parfums sont équilibrés, originaux, justes : si vous suivez la recette avec les bons ingrédients, vous êtes certains de vous régaler et de vous offrir un aller direct pour la méditerranée avec option moyen orient.

Lire la suite

Salade de fleurs de bananier au curcuma

Salade de fleurs de bananiers

Un des produits les plus curieux que j’ai eu à cuisiner depuis que je me suis prise de passion pour la gastronomie Thaïlandaise est sans aucun doute la fleur de bananier. C’est un objet vaguement hostile, qui n’a rien d’une fleurette aux pétales évanescents. En fait cela tiendrait plutôt de l’obus végétal, dense et lourd, au bout bien pointu.

La première fois que j’en ai entendu parler, j’ai été prise d’une de ces attaques de curiosité foudroyantes qui me tombent dessus de temps en temps, et je me suis bien demandée quel goût cela pouvait avoir… J’avais lu je ne sais où que l’on pouvait remplacer la fleur de bananier par des endives, je m’attendais donc à quelque chose d’assez frais et amer.

J’ai enfin eu l’occasion d’en goûter au Chote Chitr, ce restaurant de Bangkok où nous nous sommes régalés en Mars dernier. J’avais choisi la salade de fleurs de bananiers, un plat classique, se composant de fleurs de bananiers (donc), de crevettes et/ou poulet, et d’une sauce ultra riche à la crème de coco.

Lire la suite

Tempura de sauge aux anchois

Tempura de sauge aux anchoisSalut les jeunes ! Vous cherchez un truc pour doper votre filet mignon ? Vous voulez booster votre côte de veau ? Votre lapin manque de muscle et vous êtes à court d’EPO ?

La petite cuisine est là pour vous faire découvrir un merveilleux objet gustatif : le tempura de sauge aux anchois. Ouais. Rien que ça.

Je n’ai pas inventé cette merveille (j’aurai pu vous pensez bien, mais voila que non), j’ai appris à la préparer lors de mon second passage à l’école de cuisine d’Alain Ducasse, lors d’un cours fort complet sur les jus et les sauces. La recette était un filet mignon de veau aux câpres et polenta crémeuse, un truc de ouf malade à grimper au rideau, et comme si ce n’était pas déjà ultra bon et goutû, le chef rajoutait au passage ces petits tempuras si délicieux qu’ils m’en ont tiré des larmes.

Lire la suite

Larb Khai – Salade Thaï de poulet haché aux herbes

Larb khaiSi vous allez un jour en Thaïlande, et que vous comptez, comme nous, passer un bon paquet de temps à vous régaler au restaurant, il y a trois mots bien pratiques à connaitre : ce sont Khai, Moo et Neua (respectivement poulet, porc, et boeuf). En effet, beaucoup de plats thaïlandais ont un intitulé générique, auquel vient se coller, comme une précision, le nom de la viande* choisie.

C’est typiquement le cas du larb (ou lahp, ou lap, ou lahb, ou encore laab – cela dépend, ce n’est de toutes les façons qu’une transcription phonétique du mot thaïlandais d’origine, à savoir : ลาบ).

Le larb (donc) est une préparation à base de viande hachée à peine cuite, généralement du poulet, du boeuf ou du porc. Il semblerait aussi que l’on puisse le faire avec du canard, mais  je n’en ai pas encore mangé. Par contre, jamais de poisson ou de crevette : le larb c’est la viande (et la viande c’est la force, mais c’est un autre sujet).

Lire la suite