Archives du mot-clé Produit

Les seins en chocolat de Patrick Roger.

Dans le nichon, tout est bon !

Je dédie ce billet à mes amis amateurs de bon goût et de formes généreuses, qui se reconnaîtront forcément …

Dans ma famille on vénère le chocolat, et les débats sont interminables autour de la qualité de tel ou tel fournisseur : Marcolini, Puyricard, Pralus, Génin, Hévin, Richart, on les a tous fait. Et puis à Noël, on a découvert un nouveau venu* : Patrick Roger. Un style qui claque, un packaging qui se voit de loin, et un chocolat au citron vert précédé par sa réputation.

On a gouté : on a adoré. Du grand, du très grand chocolat – Patrick on l’a adopté tout de suite. D’autant plus que le type a un grain, et que ça grouille de créativité sous sa drole de coiffure à couettes.

Lire la suite

Marlette et mon premier pain.

Fournée du soir

Il y a des premières fois en cuisine qui sont comme les cols du Tour de France : il y a ceux qu’on a déjà conquis… et les autres.

Ceux qu’on a déjà franchis à de nombreuses reprises nous font maintenant doucement rigoler (la meringue). D’autres nous paraissent comme des Himalaya réservés aux plus grands (la pâte feuilletée inversée caramélisée).

Le pain n’est peut être pas le plus difficile des ces passages à l’acte, mais,  je ne sais pas – il y a truc avec faire son pain, c’est pas comme le reste. Et moi je tournais autour depuis des années.

Et voila que ma ravissante amie Claire me laisse son Kenwood en gardiennage (à moi pétrissages fougueux !). Et que ma toute aussi ravissante copine Zaza se met à faire son levain. Tout cela donne des envies de boulangerie à la petite cuisine.

Alors quand j’ai vu cette farine Bio et prête à utiliser, j’ai saisi l’occase.

Lire la suite

Une délicieuse crème mozzarella/asperges – et un petit guide des bons bouillons de poule.

Nice dip !

J’ai découvert il y a quelques jours le très joli blog Alter Gusto, et  j’y ai croisé une petite nouveauté qui m’a fait de l’œil, en la personne d’une verrine crème de mozzarella / asperges.
Quoi ? Comment ça, bof ? Vous plaisantez ou quoi ? L’idée d’utiliser la mozza comme base de crème n’est elle pas la promesse d’une onctuosité toute animale ?

Il faudra bien entendu utiliser la seule, la vraie, la bonne mozzarella – celle « Di buffalla ». Voire même, si votre traiteur Italien en vend : de la Burrata (trop la classe).
Celui ou celle qui tenterait cette recette avec un infâme « pain de mozza » pourrait tout aussi bien préparer une omelette avec des œufs en tube.

Bref – après vous avoir livré la recette de cette petite bombe italienne, on va aussi vous parler de bouillon. Car pour cette recette mes amis nous utiliserons du bouillon de poule. Et même si on adore faire notre propre bouillon (wéééé), il y a des jours où franchement c’est pas possible. Alors pour vous éviter de faire des impairs, tout en vous permettant de profiter des avantages incontestables de l’utilisation des bouillons préparés, voici un petit guide à (ne pas) prendre au sérieux. Lire la suite

Mille feuilles de pommes vertes au haddock : Frais devant !

Joli mariage

C’est marrant les effets de mode. Des produits qui roupillaient tranquillement, et qui se retrouvent subitement sous les projecteurs, du jour au lendemain.

On dirait presque que quelqu’un a donné le signal : « Bon les gars, vous allez me faire un focus sur le poivre ! Plein de poivres, je veux des articles sur le  poivre, des magasins spécialistes en poivre, et pour finir des poivres bizarres dans tous les placards. Allez zou, au boulot. »

En ce moment,  je ne sais pas pour vous, mais  je sens que ça va être le tour du haddock. J’ai l’impression de le croiser partout : cartes de restaurants, émissions de télé, je l’ai même vu à la Fnac faire son crâneur dans la très hype collection « 10 façons » des éditions de l’Épure*, un volume rien que pour lui, élaboré par la talentueuse Sonia Ezgulian.

J’ai senti le coup arriver : le haddock va devenir ultra tendance mes amis, vite vite plongeons nous dans ce joli recueil pour faire de La Petite Cuisine la pointe de l’avant garde en matière de haddock. J’ai ainsi repéré cette recette fraiche et acidulée, pas mal chic, aux parfums puissants et raffinés à la fois.

Et puis surtout c’est bon le haddock.

Lire la suite

L’Alsace et la choucroute à Paris, c’est Schmid !

Ach !

Depuis 1904

Tiens ça fait longtemps que je ne vous ai pas donné une de mes bonnes adresses, et celle-ci n’est pas la moitié d’une. Située à deux pas de la gare de l’est, c’est la tête de pont de l’Alsace à Paris. C’est dépaysant, c’est authentique, c’est gourmand. Pour quelques euros, offrez vous un bout d’atmosphère, un diner pas chiqué – vous verrez, après ça, vous dormirez heureux … et repus.

Lire la suite

Canapés au fenouil et aux gambas, avec l’aide de la Rue Traversette.

Miam !

Miam !

Il y a un truc auquel je ne résiste pas, c’est le petit-bocal-de-truc-rigolo-pour l’apéro. C’est festif, c’est tout mignon, c’est prêt à l’emploi et même parfois, c’est bon. Mais pas toujours. Ha ça j’en ai rempli des placards, avec des tapenades bizarres, des pâtés peu recommandables, et des mousses … hum … « intéressantes ». Mais je ne me décourage pas pour autant – et c’est tant mieux car je trouve aussi de bonnes surprises. Comme cette « Tartinerie Fenouil-Amandes-Cajou » de la joliment nommée rue Traversette. Une bonne base  à travailler en toasts de gambas non ?

Lire la suite

Le chou rave qu’est-que ça vaut ? Recettes en salade et en carpaccio.

Choux raves

Choux raves

Voila encore une des ces racines bizarroïdes remises au goût du jour par d’inventifs producteurs de légumes. Après le radis vert, la betterave rayée, le navet boule d’or, please welcome le chou rave !

Pour tout vous dire, j’ai testé un certain nombre de ces variétés l’année dernière : une fois le premier effet de surprise passé – pas de quoi se relever la nuit. Mais Dimanche dernier, ils étaient bien là dans mon panier, les choux raves – je n’allais pas les snober non plus. D’ailleurs j’aurais eu tort, le résultat s’est révélé étonnamment intéressant. Et je pense même que le chou rave peut avoir sa place sur une grande table. Suivez le guide pour plus d’explication.

Lire la suite