Archives pour la catégorie C'est pas compliqué !

Saint Jacques au bouillon dashi, ananas et huile de ciboulette, par David Chang.

Saint Jacques dashi Momofuku« I was Ahab, and the burrito was my white whale »
(J’étais Achab, et le burrito était ma baleine blanche).

Voila le genre de phrase dont on peut se délecter en parcourant le livre du génial David Chang*, chef du restaurant New Yorkais Momofuku, un gars qui est parti pour influencer la gastronomie mondiale pendant au minimum les trente prochaines années.

Paru en 2009, l’ouvrage retrace le parcours de ce chef complètement atypique, accro à la junk food et à tout ce qui se mange à China Town, doté d’un caractère de cochon et de fulgurances culinaires qui ont fait de lui l’un des chefs les plus célèbres du monde (même si en France on fait encore un peu semblant de pas l’avoir vu).

Lire la suite

La meilleure salade de carottes du monde et le pilpelchuma de Yotam Ottolenghi

Salade de carotte épicée ottolenghSalut à vous mes canards laqués croustifondants, aujourd’hui est un grand jour à marquer d’une pierre blanche dans votre vie de gourmands, aujourd’hui est le jour où grâce à la PPCM vous allez découvrir le PILPELCHUMA.

Cela ne vous dit sans doute rien pour le moment, vous ne mesurez donc pas encore l’énormité de la chose. Vous ne savez pas que grâce à ce condiment tunisien vous allez vivre d’intenses moments de bonheur gustatif et accroître immensément, si cela est encore possible, votre réputation de cordon bleu éclairé.

Je vous explique : j’ai fait cette salade de carottes l’été dernier lors d’une de ces élégantes party dont j’ai le secret et que le monde entier m’envie. Il y avait là 42 invités triés sur le volet, réunis afin de fêter le passage en France de ma Charlotte nationale et de son tendre époux.

42 invités, fins gastronomes et esthètes comme vous vous en doutez.

Et bien, ces 42 personnes sont toutes venues me voir tour à tour pour me demander «  … mais qu’est-ce que tu as mis dans cette SALADE DE CAROTTES  ???« .

Lire la suite

Salade Thaïlandaise aux œufs de cent ans et porc haché (ยำไข่เยี่ยวม้า)

Salade de porc et gingembre aux oeufs de cent ansAlors aujourd’hui les copains on va vous parler d’un truc qui fiche grave les chocottes et ne venez pas me dire le contraire* : les œufs de cent ans.

Il faut dire qu’au premier abord, ils présentent pas au top les œufs de cent ans. Le type qui leur a pondu leur plan marketing leur a pas vraiment facilité la tâche.

« Alors les mecs, l’idée c’est qu’on vous colle dans de la chaux pendant des jours, que vous deveniez atrocement verdatres et gluants avec un air de faire attraper la mort, et que vous alliez ensuite hanter tous les chinatowns du monde qui sentent le durian en affichant clairement votre statut d’œufs pourris« .

Petit handicap de départ donc, avant de se poser en nouvel objet de désir des gourmets occidentaux. Lire la suite

Le soufflé au chocolat facile et léger comme une plume de Claire Heitzler

Soufflé au chocolatSalut les jeunes, comment ça va bien, je ne vous dérange pas en train d’éplucher des salsifis au moins ? Bon ça me rassure parce que cela aurait été contrariant.

Moi ça va pas mal.

La rentrée s’est bien passée, je travaille toujours comme une fofolle; je me suis aussi mise au Yoga tiens ça c’est intéressant aussi, mais le plus important c’est surtout que j’ai acheté UNE TABLETTE GRAPHIQUE.

OUAIS. CA EXPEDIE SA TETRATONE DE BOIS OU PAS ?

Lire la suite

Jalea, le fritto misto péruvien

Jalea, le fritto misto péruvienSalut à vous, très chers lecteurs égarés quelque part entre l’été et la rentrée, sachez que vos cœurs peuvent désormais se réjouir : la PPCM reprend du service de retour de vacances.

Chouettes vacances pour nous by the way puisqu’on en parle, dans lesquelles il y eut dans le désordre : des ormeaux en bocal, de la viande d’Aubrac, des fleurs de courgettes, des feuilletés aux framboises, un cou de canard farci au foie gras, une dorade géante au barbecue, et pas mal d’autres choses sympatoches qui nous ont empêché de sombrer dans la dépression rapport au climat.

Par contre, comme chaque année, malgré les meilleures résolutions du monde, j’ai pas été trop trop active sur le blog et je m’en excuse car c’est MAL, d’autant plus que ça me rend malheureuse tout plein car je vous aime gros comme ça.

Lire la suite

Langoustines à la chapelure d’anchois

recette de chapelure d'anchois(NDLR : je sais je suis pas souvent là ces temps-ci mais c’est parce que j’ai TOUJOURS pas fini ce ?§!##!!??@#!! de livre. Bientôt les chéris, c’est promis).

Salut à vous, très chers lecteurs gourmands et amis, aujourd’hui c’est plus qu’une recette que l’on vous donne, c’est un super pouvoir.

Un truc si délicieusement formidable qu’il va vous permettre de rendre votre voisine amoureuse de vous, de ramener l’être aimé, de vous protéger contre les dangers des mauvais esprits, de réparer votre PC par télépathie, de vous désenvoûter par courrier (joindre enveloppe timbrée et photo), sans oublier de vous révéler votre passé et votre futur.

Oui. Nous avons cela en stock pour vous aujourd’hui, et croyez-nous sur parole : bien que nous vous ayions déjà immensément épatés par le passé, vous allez en tomber sur le derrière.

Lire la suite

Carpaccio de bar aux olives et câpres (recette péruvienne)

carpaccio de bar aux olivesSalut les gourmands, j’espère que vous allez bien, moi ça va merci je suis en pleine phase d’amour fusionnel avec un nouveau livre que j’ai dans la peau baby : Ceviche de Martin Morales. Et pour quoi cela me demanderez-vous ?

Et bien d’abord parce que d’aussi loin qu’il m’en souvienne je suis accro au poisson cru sous toutes ses formes, et que, comme son nom l’indique, ce livre consacre une partie de ses recettes au Ceviche, le fameux tartare de poisson cru péruvien.

Ensuite car le reste du livre est je dois le dire assez fantastique. C’est un ouvrage sur la cuisine péruvienne dans son ensemble, à laquelle je connaissais que dalle, et rien qu’à la lecture ça envoie sévère : c’est frais c’est parfumé, j’ai envie de tout faire et de tout goûter, bref THE coup de foudre culinaro-littéraire comme je les aime.

Et donc me voila partie pour cuisiner péruvien à tous les repas*.

Lire la suite