La vichyssoise d’asperges à l’anis vert d’Anne Sophie Pic

Vichyssoise d'asperges à l'anis vertBien le bonjour les petits copains, nous voici de retour pour une nouvelle session derrière les fourneaux.

… et avant de continuer la série des recettes thaïlandaises, je me rends compte que j’ai mis de côté pour vous cette petit soupe tout à fait raffinée, surprenante, et complètement de saison.

Je me suis donc dit que j’allais vous la donner maintenant plutôt qu’au mois de novembre, vous conviendrez que c’est une idée fort brillante qui ne manque pas d’à propos.

Cette recette est tirée du livre d’Anne Sophie Pic Scook, recettes pour tous les jours, et met en scène un de ces accord qu’elle apprécie particulièrement : l’asperge et l’anis vert. Nous avions déjà travaillé cette alliance avec l’une de ses recettes (la royale d’asperges à l’anis vert) et nous en gardions ma foi un excellent souvenir.

Vichyssoise d'asperges à l'anis vert

Cette version en soupe est tout aussi excellente, quoique beaucoup plus simple à réaliser que la royale qui demandait pas mal de boulot.

Si comme moi vous adorez les soupes, je ne saurai trop vous conseiller de l’essayer sans plus tarder, d’autant plus qu’elle se consomme aussi bien chaude que froide, ce qui sera sympa si vous avez la chance de vivre sous des cieux plus printaniers que les nôtres.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • Une botte d’asperges
  • 1/2 oignon (blanc de préférence)
  • Un blanc de poireau
  • Deux petites pommes de terre ou une belle
  • 20 cl de lait entier
  • Une belle cuillère à soupe de crème fraîche épaisse (crue de préférence)
  • 15 cl de bouillon de légumes
  • De la bonne huile d’olive
  • Du vinaigre de muscat ou de xeres
  • Quelques graines d’anis vert
  • Quelques lamelles de radis pour la déco

Réserver 4 asperges + 4 pointes d’asperges.

Faites cuire le reste dans une grande casserole d’eau salée (ou mieux, de bouillon de poule) pendant 5 minutes pas plus. Égouttez et rafraîchir immédiatement sous l’eau froide.

Dans une poêle, versez un trait d’huile d’olive et faites doucement suer les oignons blancs sans coloration. Au bout de 5 minutes (quand ils sont bien transparents), ajoutez le blanc de poireaux. Ajoutez ensuite une pincée de sel pour inciter nos amis légumes à rendre leur eau et laisser cuire 5 minutes.

Vichyssoise d'asperges à l'anis vert

Ajoutez les pommes de terre pelées et coupées en petits cubes, le lait, la crème et le bouillon de légumes. Ajoutez ensuite l’anis. N’en mettez qu’une petite pincée, le parfum  de l’anis vert est fort et persistant. Si au bout de la cuisson vous trouvez que le goût n’est pas assez marqué, il sera toujours temps d’en rajouter.

Les légumes doivent tremper dans le liquide qui doit quasiment les recouvrir. Si ce n’est pas le cas, rajouter un peu de bouillon.

Laisser cuire 30 mn à feu très doux.

Ajoutez les asperges cuite, mixez le tout bien finement et rectifiez l’assaisonnement.

Faites cuire les pointes restantes 5 minutes à l’eau bouillante.

A l’aide d’une mandoline ou d’un épluche légumes, taillez des lamelles dans la longueur des asperges crues.

Mélangez dans un bol deux cuillères à soupe d’huile d’olive et une cuillère à soupe de vinaigre, assaisonnez les asperges crues avec cette vinaigrette minute (quelques gouttes suffisent, attention à ne pas détremper vos asperges).

Dans les assiettes, versez la soupe, décorez avec les pointes d’asperges, les lamelles d’asperges crues et de radis.

Rajoutez quelques grains d’anis vert.

Vous pouvez servir un oeuf poché avec cette délicieuse soupe pour la rendre encore plus gourmande.

12 réflexions au sujet de « La vichyssoise d’asperges à l’anis vert d’Anne Sophie Pic »

  1. Darya

    Quelle belle soupe ! J’aime beaucoup les asperges et l’utilisation du vinaigre m’intrigue : est-ce qu’on sent beaucoup le goût ? (moi j’adore, mais mon amoureux déteste). C’est amusant, ta réponse précédente me rappelle que dans anis vert et anis étoilé il y a un dénominateur commun ; j’ai tellement l’habitude d’appeler l’anis étoilé badiane que j’en avais oublié que c’était de l’anis (pardon pour l’excursus bavard) !

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      On sent très peu le vinaigre, il vient en fait relever les lamelles d’asperges crues, à mon avis c’est un vrai petit « plus ». … et ne t’excuse pas, en tant que maxi bavarde j’adore au contraire ces petites digressions.

      Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Ha je suis contente que ça te plaise ! Moi cet accord m’a fait redécouvrir l’anis vert – c’est délicieux, vraiment très fin comme parfum !

      Répondre

Moi aussi j'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s