Archives du mot-clé Adresse

Mes adresses de restaurants Japonais à Paris

(NDLR Décembre 2013 : je remets ce billet à jour pour qu’il soit d’actualité, vous y trouverez donc de nouvelles adresses, tandis que d’autres disparaissent; c’est cruel mais c’est la vie ma bonne dame. Donc après le blabla introductif habituel que j’avais pondu à l’époque (note pour moi même :  éviter de relire mes vieux billets), vous trouverez une sélection à jour, enjoy les chéris ! ).

Bonjour à vous mes lecteurs chéris, vous qui prouvez par votre passage ici combien votre goût est exceptionnel, vous aurez sans aucun doute remarqué que nous manquons de rythme en ce moment. On vous rassure, il n’est pas question de déserter les lieux, c’est juste qu’il nous tombe dessus un événement complètement pas prévu au programme : une sciatique.

Mais un truc de l’espace, j’vous jure. Obligée de rester immobile, à engraisser comme un porcinet loin de ma chère petite cuisine, scotchée sur le canapé du salon à regarder l’été passer dehors (tiens il est là celui-là ? Mais qu’est-ce que qu’il fichait au mois de juillet quand je l’attendais avec la bouche en coeur ?).

Du coup je ne peux plus faire mes virées à la poissonnerie d’Aligre, mes descentes à Asnières chez mon boucher préféré ou ma demie-heure de vélo pour aller chercher le formidable pain des amis de Christophe Vasseur – je ne peux même plus assouvir mes envies de shopping compulsif au Lafayette Gourmet. Et puis de toutes les façons, comme j’arrive même pas à ouvrir mon four, je vois pas bien à quoi ça me servirait de faire les courses.

Alors vu que ça faisait un moment que je n’avais pas partagé mes bonnes adresses avec vous mes chéris (et pourtant Dieu sait si vous le méritez), j’ai décidé de vous faire une fleur et pas des moindre en vous parlant de mes restaurants japonais préférés. Je vous conseille chacun d’entre eux chaleureusement, tout en précisant comme d’habitude que cette liste n’a rien d’exhaustif vu que je n’ai pas la prétention d’avoir parcouru l’intégralité des bonnes adresses à voir et c’est tant mieux.

Lire la suite

Le charme insolent (des assiettes) d’Akrame.

« Il est libre Akrame », racontait récement le Fooding, et ça m’a drolement énervée parceque j’aurais trop aimé trouver ce titre moi-même. Finalement c’est bien fait pour moi, cela fait déjà un moment que j’aurais du vous en parler d’Akrame. Je trouvais que je n’avais pas assez de photos, en voila une mauvaise raison, alors flûte, tant pis pour le diaporama*, aujourd’hui la Petite Cuisine vous emmène chez Akrame Benallal.

La première fois que j’y suis allée, c’est avec mon meilleur Gillou**, lequel voulait me faire découvrir cette nouvelle table de la rue Lauriston. A l’époque, le web commençait tout juste a frémir au nom d’Akrame; cette table moins commentée que les SeptimeVivantSaturne et autres Rino, faisait pourtant visiblement l’unanimité.

Et comme j’ai pu le constater, ce n’était pas volé.

Lire la suite

Cru : Paris d’été rêvé.

Quand il a ouvert il y a quelques années, le Cru a fait parler de lui, avec son concept de cuisine presque sans cuisson  et sa terrasse réputée pour être l’une des plus charmantes de la capitale.

Malgré cela (ou peut être à cause de), je redoutais une de ces tables brillant par leur médiocrité et le talent de leur attachée de presse – bref, j’ai méprisé sec.

Et puis les années ont passées, et l’endroit a toujours aussi bonne réputation. Je n’en lis (presque) que du bien. Et la terrasse me dit on, LA TERRASSE !!!

Allez c’est vendu, en ce Samedi ensoléillé, on essaye le Cru.

Lire la suite

Breizh Café : le bonheur est dans le blé (noir).

Bonnardec

Avant je n’allais jamais à la crêperie à Paris : c’était rarement bon, ça coûtait cher, et ça me paraissait aussi authentique que le quartier français de Disneyland. Et puis surtout j’ai souvent l’occasion de me régaler de belles et bonnes galettes sur site, en Armor.
Alors quand j’ai entendu parler de l’ouverture du Breizh Cafécrêperie new style « Cancale Paris Tokyo », ça ne m’a pas vraiment estourbie d’émerveillement.

Heureusement qu’en bons petits parisiens snobobos, nous promenons nos filles dans le jardin du musée Picasso (il est hors de question que notre progéniture géniale ne dévaste autre chose que du jardin classé), lequel jardin a le bon goût de se trouver sis en face dudit Breizh Café. Ce qui m’a permis de l’observer de plus près, et de finir par le trouver tout à fait appétissant

Lire la suite

Les épices Roellinger ont leur boutique à Paris !

Caverne d'Ali Baba

Si vous suivez les aventures de la Petite Cuisine régulièrement, (comme vous avez raison de rester à la pointe de la hype !), vous n’aurez pas manqué d’observer que je suis accro aux épices et mélanges d’Olivier Roellinger.

Cet immense cuisinier qui respire l’intelligence et la gentillesse, s’est pris de passion pour le monde des épices. Voyageur infatigable, visionnaire du goût, il concocte avec une clairvoyance surprenante des mélanges d’épices dans le but généreux et déclaré « d’embellir notre quotidien » (dixit son site Internet).

Je dois pourtant dire qu’au départ, je me méfiais un peu, et je n’étais pas loin d’être d’accord avec ma sublime cousine Laure K : « Le risque avec les mélanges d’épices, c’est qu’ils donnent leur goût à tout« .

Pas faux… mais pas obligé non plus !

Lire la suite

Chez Benoit, « l’esprit bistrot » c’est pas du chiqué.

SOo French ...

Pour moi, aller diner chez Benoit c’était un vieux rêve. Une des plus anciennes brasseries parisiennes (1912), une des plus « chic » aussi. Un lieu dans son jus, avec superbe vaisselle d’époque et bêtises de Cambrai sur le comptoir. Et depuis que Benoit a rejoint le groupe Ducasse en 2005, la réputation de bonne table n’a fait que se confirmer. Alors je suis ravie, toute guillerette en ce samedi soir d’aller respirer de cette atmosphère « Paname », que l’on espère authentique – pour une fois !

Car elles sont trop nombreuses les  anciennes brasseries qui ont vendu leur âme au diable. Qui sont devenues des scènes d’opérette un peu vides, pour touristes essayant de se convaincre qu’ils sont au cœur de la vie parisienne. Il y a même des adresses mythiques où il parait que, malgré la belle mode de la Bistronomie, on ne fait plus vraiment la cuisine sur place.
Il n’y a pourtant pas de mal à vouloir préserver l’image d’Epinal. Faut-il pour cela renoncer à la sincérité de la table ?

Mais retournons chez Benoit.

Lire la suite

Du bonheur en barres à l’Avant Comptoir

On en redemande !

Si vous suivez le blog depuis ses débuts (cela montre déjà à quel point vous êtes une personne de goût) – vous avez certainement dû remarquer que je suis une fervente admiratrice du grandissime Yves Camdeborde et de sa démarche si absolument sincère. D’ailleurs c’est décidé, si un jour je suis réincarnée en cuisinière professionnelle, j’appellerai mon restaurant Chez Yvette.

Si j’aime tant Monsieur Camdeborde, c’est qu’il sait accueillir et donner du bonheur. Foin de stratégies marketing, de concepts « trendies » ou d’opérations séduction presse : chez lui, on vous reçoit et vous fait la cuisine. Redoutable non?

Lire la suite