Archives pour la catégorie Produit

Thaïlande, Bangkok Part 3 : Or Tor Kor market

Ortorkor market Bangkok

Il va sans dire que la question de ce que nous allions rapporter comme denrées à Paris fut au centre de notre programme chargé à Bangkok. Au final, nous n’y restions que deux jours et demi, alors entre les visites culturelles, les massages (une fois par jour, obligé !) et les séances à la pistache de Charlotte (pas dégueu), nous n’avions qu’une matinée à consacrer à notre shopping gourmand.

Deux options s’offraient à nous :

  • Soit faire nos courses dans l’un des immenses « Gourmet Hall » des centres commerciaux – mais j’avais peur de n’y trouver que des trucs de farangs*
  • Soit aller dans un marché – mais je ne savais pas si l’on pourrait trouver autre chose que de l’ultrafrais, et nous avions peur ensuite pour le transport.

Lire la suite

Papadums et chutney menthe-coriandre.

Papadums et chutney menthe-coriandreSalut à toi très cher lecteur esthète et gourmand, bienvenue dans le seul blog dont la viande de cheval est garantie sans OGM (enfin à priori. Surement. Tu peux nous faire confiance. Et au pire s’il s’en trouve, rassure toi, c’est surement pas notre faute).

Dans la petite cuisine en ce moment nous travaillons beaucoup la cuisine indienne, et je dois dire qu’on s’éclate pas mal, car la vraie bonne cuisine indienne est d’une grande richesse aromatique, flamboyante, superbe.

C’est par ailleurs un bonheur à cuisiner en fin d’hiver, ça vous réchauffe les entrailles et vous fait voir du pays, un petit voyage des sens qui nous ravit le coeur et l’esprit à peu de frais, cette cuisine étant le plus souvent peu onéreuse, ce qui ne gâche rien vous en conviendrez.

Lire la suite

Supersec, révolution dans le champignon.

Champignons séchés SupersecBonjour les amateurs de promenades sylvestres et de saveurs de sous bois, saviez-vous que pour les champignons, il n’y a pas de saison ?

Et bien nous,  jusque tout récemment, on ne savait pas trop. On peut même dire que nous associions  franchement la cuisine des champis à celle de l’automne et du gibier,  alors qu’en fait, des champignons, on peut en manger quasi toute l’année*. Il n’y a guère qu’au mois de Février que ce soit vraiment compliqué d’en trouver dans la nature.

Nous avons appris cela en interviewant  le parfaitement génialement barré Philippe Emmanuelli, que nos visiteurs belges (qui nous consultent chaque jour par millions) connaissent bien comme le fondateur du fameux Café des Spores de Bruxelles.

Or, Philippe Emmanuelli a écrit un livre passionné et décoiffant sur la culture et la cuisine des champignons**,  qui nous a fait découvrir un univers que nous connaissions finalement assez mal, malgré les efforts passés de notre grand-mère pour nous apprendre à reconnaître un rosé des près d’une amanite phalloïde.

Lire la suite

Tartelettes aux pommes et amandes grillées

Allez, une fois n’est pas coutume, une petite recette de dessert. Des tartelettes ultra-fondantes, avec de belles pommes vanillées et caramélisées – le tout recouvert d’une croûte aux blancs d’oeufs et aux amandes en guise de cerise sur le gâteau.

C’est bien simple, j’ai tellement aimé que je me suis décerné un prix d’honneur de la tarte aux pommes, je ne suis pas toujours contente de ce que je prépare mais là, je me suis trouvée trop forte.

Mon mari, quant à lui, a fait son gros blasé, en décrétant qu’il préférait les tartes avec les tranches de pommes « entières », et non compotées comme c’est le cas ici. Mon avis à moi, c’est que ça dépend des pommes utilisées, certaines s’expriment mieux « fondues » que d’autres –  à vous de voir.

Lire la suite

Makis de radis noir, saumon et gambas aux germes de fenouil et olives « taggiasche »

Chic non ?

En ce moment il y a un petit truc à la mode que j’adore : ce sont les graines germées. Si pour certains d’entre vous, ce genre de nourriture évoque une verdure pour babacools en sandales accros au tofu, je les rassure : ce sont des petites merveilles de la nature. Fraîches, craquantes, pleines de saveurs : c’est comme si on avait découvert de nouvelles fines herbes ! Quand j’en trouve, j’en achète plein de sortes différentes, et puis on joue avec les enfants à les reconnaître : radis, fenouil, poireaux, pois, betterave, lentilles, asperges : c’est fantastique pour apprendre à reconnaître les goûts et les parfums.

Donc l’autre jour j’ai passé (comme souvent) des heures fourrée chez Lafayette Gourmet*, et parmi la multitude d’achats compulsifs que j’y ai fait, je n’ai pas manqué de prendre des graines germées car c’est l’un des endroits où l’on en trouve toujours un choix particulièrement large et intéressant.

J’ai eu envie de travailler les graines de fenouil. Elles sont assez puissantes, mais elles ne manquent certainement pas de finesse

Lire la suite

Les seins en chocolat de Patrick Roger.

Dans le nichon, tout est bon !

Je dédie ce billet à mes amis amateurs de bon goût et de formes généreuses, qui se reconnaîtront forcément …

Dans ma famille on vénère le chocolat, et les débats sont interminables autour de la qualité de tel ou tel fournisseur : Marcolini, Puyricard, Pralus, Génin, Hévin, Richart, on les a tous fait. Et puis à Noël, on a découvert un nouveau venu* : Patrick Roger. Un style qui claque, un packaging qui se voit de loin, et un chocolat au citron vert précédé par sa réputation.

On a gouté : on a adoré. Du grand, du très grand chocolat – Patrick on l’a adopté tout de suite. D’autant plus que le type a un grain, et que ça grouille de créativité sous sa drole de coiffure à couettes.

Lire la suite

Filet mignon en croûte de champignons séchés (cèpes, morilles, ou trompettes).

C'est délicieux !

Après une sale petite série de plats « bif-bofs » que j’ai jugé indignes de vous mes chers lecteurs, voici une recette qui m’a consolée de bien des déboires. Vous vous souvenez peut être du filet mignon de veau au jambon de Parme et à la sauge qui semble avoir eu pas mal de succès auprès de mes amis gastronomes* ?
Et bien celle-ci est au moins aussi géniale. Parfaite pour un beau repas d’automne ou un menu de réveillon, tout en restant simple, et économique.

En effet, j’ai bien dit économique car les champignons séchés, quand ils sont de qualités, sont de merveilleux compagnons de la grande cuisine… à petit frais. Je vous donne à la fin de cet article mes adresses à Paris et à Lyon**, vous m’en direz des nouvelles.

Il est cependant possible que certains ne puissent pas s’empêcher de râler :  »  Les morilles, faut pas se moquer du monde, même séchées on ne peut pas dire que ce soit économique  » …
Lire la suite