Supersec, révolution dans le champignon.

Champignons séchés SupersecBonjour les amateurs de promenades sylvestres et de saveurs de sous bois, saviez-vous que pour les champignons, il n’y a pas de saison ?

Et bien nous,  jusque tout récemment, on ne savait pas trop. On peut même dire que nous associions  franchement la cuisine des champis à celle de l’automne et du gibier,  alors qu’en fait, des champignons, on peut en manger quasi toute l’année*. Il n’y a guère qu’au mois de Février que ce soit vraiment compliqué d’en trouver dans la nature.

Nous avons appris cela en interviewant  le parfaitement génialement barré Philippe Emmanuelli, que nos visiteurs belges (qui nous consultent chaque jour par millions) connaissent bien comme le fondateur du fameux Café des Spores de Bruxelles.

Or, Philippe Emmanuelli a écrit un livre passionné et décoiffant sur la culture et la cuisine des champignons**,  qui nous a fait découvrir un univers que nous connaissions finalement assez mal, malgré les efforts passés de notre grand-mère pour nous apprendre à reconnaître un rosé des près d’une amanite phalloïde.

Entre autres choses, nous avons donc appris dans cet ouvrage que l’on trouve des champignons toute l’année, et qu’on peut donc manger des mousserons au mois de mai et des chanterelles grises au mois de janvier.

Bien.

Une fois cela dit, et malgré les encouragements de l’auteur pour nous faire dénicher sur nos marchés les p’tits gars qui pourront nous rapporter de la coulemelle ou du pied de mouton, force est de constater que dans notre trou parisien, en dehors des champignons d’élevage (champignons de paris, shiitake, pleurote) et des cèpes véreux (et hors de prix, mais est-ce la peine de le préciser), on ne trouve pas grand-chose.

Il faut dire que le marché du champignon sauvage est complètement sinistré, ravagé par la pollution, quasiment impossible à rationaliser.

Allant jusqu’au bout de sa démarche d’évangélisation, Philippe Emmanuelli décide donc de lancer Supersec, une entreprise titanesque d’élevage et de commercialisation de champignons séchés, afin de permettre à tout un chacun de re-découvrir les saveurs et les parfums d’espèces oubliées ou méconnues de champignons remarquables.

Coulemelles séchées

Autant dire qu’on a tout de suite adoré, et c’est avec impatience et curiosité que nous avons passé notre première commande chez Supersec. Le site internet est ultra léché, look design, clair et moderne. Beaucoup d’informations, des recettes, du beau boulot : si tous les vendeurs en ligne proposaient un site de ce niveau, ce serait chouette.

Sur la prise de commande et l’expédition rien à redire, et les paquets arrivent, impeccables, superclasses même : joli design, emballage pratique et protecteur, la fiche recette à l’intérieur qui va bien. Si on veut se la jouer perfectionnistes, on demandera peut être que le sachet en plastique intérieur soit refermable.

Et en cuisine ? Après deux essais, (une farce aux oeufs et un sauté de champignons au fond de veau), on est convaincus. Les textures et les goûts sont formidables. Comme toutes les denrées séchées, il faut attraper le coup de main sur la réhydratation, mais franchement ce n’est pas compliqué et le résultat sort de l’ordinaire !

Les coulemelles sont incroyables, fines, douces, moelleuses. Les collybies à pieds veloutés sont un peu plus rustiques avec leur aspect filandreux, mais elles apportent mâche et texture à la préparation, avec un gout très fin.

Alors Supersec a tout bon ? Hélas, ce serait trop beau. Car même si l’on comprend les contraintes énormes de plantation, d’élevage et de transports que doit comporter cette entreprise, le tarif reste celui d’un vrai produit de luxe (surtout tant que nous ne pouvons le trouver que par correspondance en France, et qu’il faut donc ajouter l’expédition).

Il est vrai que l’on n’a pas besoin d’une grosse quantité, mais même en prenant cela en compte, c’est tellement cher que l’on doit se limiter et compter les petits bouts de champignons par personne si on ne veut pas trop se ruiner – ce n’est vraiment pas un produit pour tous les jours.

Notre avis : cela vaut quand même grave le coup, sans compter que l’on adore cette démarche qualitative et désespérée : ce n’est pas tous les jours qu’on nous propose des produits de ce genre envers et contre toute logique économique. Si vous aimez les champignons, faites une commande groupée avec vos voisins, et offrez-vous une boite de mousserons ou d’oreilles de Judas pour un moment de redécouverte de goûts perdus et de saveurs profondes.

Collybies à pieds veloutés

Par ailleurs, chez Supersec, ils ne sont pas vraiment du genre à bailler aux corneilles, et si on en croit leur page Facebook, il semble que leur gamme de produits ne va cesser de s’élargir avec, notament, une série d’algues séchées. Et puis on ne désespère pas de voir bientôt un distributeur en France.

En tous les cas, on vous tient au courant !

* Mais bien sur, pas les mêmes champignons tout au long de l’année ok ? On respecte les saisons, on ne parle pas de cèpes au mois de mars ou de morilles fraîches en novembre, faut suivre un peu les copains (ha les jeunes)…

** Afin de respecter notre réputation internationale de parangon de vertu et de transparence, nous signalons que nous travaillons pour les éditions Marabout qui ont eu la bonne idée de produire ce livre atypique. Si vous passez régulièrement par ici, vous aurez remarqué qu’on ne cherche pas à vous vendre un de leurs ouvrages toutes les deux lignes, et que donc vous pouvez nous faire confiance si on vous dit qu’on trouve que ce bouquin est trop chouette.

Champignons Supersec

Supersec :

Collybies à pieds veloutés : 16 € les 40 g

Coulemelles : 18 € les 30g

2 réflexions au sujet de « Supersec, révolution dans le champignon. »

Moi aussi j'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s