Archives pour la catégorie Recette de Noël

Ravioles au lapin et aux pieds de porc, jus de lapin au thym.

Du bon boulot (mais du boulot quand même)...

Dans la petite cuisine nous adorons les abats et il n’y a pas grand chose qui nous fasse peur, et même, si on y réfléchit bien, je dirais que le bizarre nous attire plutôt. Pourtant le pied de porc restait étrangement absent de notre champ gastronomique : ce n’était pas que nous n’aimions pas, juste qu’on ne connaissait pas bien et que du coup on n’y pensait pas du tout : un genre de trou noir.

Or, dernièrement, nous avons croisé sa route sur les cartes de plusieurs restaurants. Il y a d’abord eu les délicieux et bien relevés croustillants de pieds de porc de l’Avant Comptoir, puis les très élégants raviolis de lapin et de pieds de porc du Château de Fère, et enfin les tronitruants calamars farcis aux pieds de porc du Pinxo. Après ce coup-là, c’était décidé, on allait s’attaquer au sujet. Lire la suite

Une recette de grande table quasi gratuite : la royale de moëlle de boeuf de Yannick Alleno.

Surprenant et raffiné

L’histoire a commencé il y a quelques mois, en compagnie de ma choupinette copine Champi, alors que nous dégustions un verre de Vouvray du domaine Huet chez un de ses clients, mi-traiteur / mi-épicerie, qui venait d’ouvrir ses portes. L’endroit plutôt sympathique fleurait bon la tendance facile : légumes bios, confitures nouvelle vague, conserves de la rue Traversette, et autres grands classiques des magasins du genre.

Au milieu de tout ça, de façon un peu incongrue, était proposé le livre «  101  » de Yannick Alleno*, un pavé de 4 kilos ou pas loin, un des musts de ces derniers temps dans la catégorie « beau livre de gastronomie ». Je le feuillette et tombe assez rapidement sous le charme des magnifiques photos et des compositions raffinées. Bref, je m’apprête à claquer 75€ dans l’objet, quand le patron du magasin, au lieu de se réjouir d’avoir enfin trouvé une cruche assez panier percé pour lui acheter un de ses bouquins, se met à ricaner doucement : « Hein hein mais pourquoi vous l’achetez ce livre ? Genre comme si vous alliez faire les recettes » …

Vexée.

Lire la suite

Le jamon Iberico aux truffes et à l’oeuf : la recette de Noël qui tabasse toutes les autres (et ton banquier avec).

Fulgurant

Pour tous ceux d’entre vous qui cherchent la grosse épate à Noël, voici the ultimate recette raffinée avec des supers pouvoirs dedans. Et je suis sérieuse. Le genre de délice qui peut faire fondre un cœur de pierre, voire détourner Gwyneth Paltrow du végétarisme. Une sorte d’arme fatale, de formule magique, de combo caché, qui laissera tout le monde sans voix.

Mais attention, cette force animale venue des entrailles de la terre a un prix – et  je ne parle pas au figuré, car réaliser ce chef d’oeuvre exigera la désintégration de votre carte de crédit et/ou votre radiation à vie de toute agence bancaire.

Il faudra de plus assumer jusqu’au bout en ne mégotant pas d’un poil sur la qualité et l’origine des ingrédients – tentation légitime mais criminelle, qui ferait s’effondrer la délicate perfection de l’ensemble. On ne veut pas un pétard de carnaval, on veut de la bombe.

Lire la suite

Accords grands champagnes et portos : apéritif dinatoire chez Louis Roederer.

Excellence !

La Petite Cuisine prend du galon, et pas qu’un peu les amis puisque j’ai été choisie par Chateauonline (presque pas pistonnée) pour proposer des bouchées et autres toasts apéritifs en accord avec les vins proposés lors d’une dégustation ultra-prestige chez Louis Roederer.

Il ne s’agissait pas tant de « nourrir » les convives, que de leur proposer de vrais accords, avec l’ambition déclarée de permettre aux grands vins de s’épanouir sans leur porter d’ombre.

La dégustation se présentait en deux parties : tout d’abord les champagnes de la prestigieuse maison Roederer, puis les grands portos de la non moins superbe maison Ramos Pinto.

Mes partenaires de Chateauonline vous décriront bien mieux que moi les vins présentés, je vais donc me contenter de vous présenter les bouchées que nous avions préparées. Je vous engage fortement à mettre ces petites recettes de côté si vous cherchez des idées de buffet froid ou d’apéritif dinatoire pour vos fêtes – surtout (évidement) si vous avez prévu du champagne ou du porto.

Allez on commence, y a un peu de boulot.
Lire la suite

Filet mignon en croûte de champignons séchés (cèpes, morilles, ou trompettes).

C'est délicieux !

Après une sale petite série de plats « bif-bofs » que j’ai jugé indignes de vous mes chers lecteurs, voici une recette qui m’a consolée de bien des déboires. Vous vous souvenez peut être du filet mignon de veau au jambon de Parme et à la sauge qui semble avoir eu pas mal de succès auprès de mes amis gastronomes* ?
Et bien celle-ci est au moins aussi géniale. Parfaite pour un beau repas d’automne ou un menu de réveillon, tout en restant simple, et économique.

En effet, j’ai bien dit économique car les champignons séchés, quand ils sont de qualités, sont de merveilleux compagnons de la grande cuisine… à petit frais. Je vous donne à la fin de cet article mes adresses à Paris et à Lyon**, vous m’en direz des nouvelles.

Il est cependant possible que certains ne puissent pas s’empêcher de râler :  »  Les morilles, faut pas se moquer du monde, même séchées on ne peut pas dire que ce soit économique  » …
Lire la suite

Bouchées de Saint Jacques confites au sel, sésame et gingembre.

Finesse et fondant.

Salut à toi, ô lecteur gastronome égaré dans les recoins de la blogosphère ! Bienvenue dans la Petite Cuisine, où ces jours-ci on bosse sur un buffet au Champagne, franchement avoue qu’il y a plus désagréable comme ambiance.

Enfin pour être honnêtes, jusqu’à maintenant on ne faisait pas grand chose : on regardait plutôt dans le vide en imaginant des plateaux de mets raffinés, des cascades de cristal, des conversations sophistiquées – mais le temps passe et il faudrait tout de même songer à produire du concret.

Devant le peu d’inspiration constaté à l’allumage, j’ai sorti les grands moyens : un objet du siècle dernier, un truc que les moins de vingts ans ne connaitront jamais : un classeur de recettes de cuisine. Je me souvenais en effet d’une préparation de St Jacques confites au sel qui promettait grand succès dans la série recettes de noël faciles*.

Après test : bingo, bien vu mamie, cette recette sort de l’ordinaire. La texture de la St Jacques est invraisemblable : le salage à sec lui donne une douceur et un fondant irrésistibles, pendant que les épices et le gingembre réjouissent le palais de façon fort agréable.

Lire la suite

Une recette rapide pour un repas de Noël diététique: mille feuilles de saumon fumé au chou rave, sauce aigrelette au raifort.

Chic et léger

Après une friture japonaise pour un repas de Noël original, enchaînons très chers amis sur une petite entrée chic et minceur, toute en fraîcheur et en finesse, et qui vous permettra de faire découvrir le chou rave à votre assistance ébahie.

Pendant que vous récolterez les compliments qui ne manqueront pas de pleuvoir, vous vous féliciterez in petto d’avoir suivi les conseils de votre chère Petite Cuisine en matière de tendances et de saumon fumé. Tellement 2011  !

Bon, maintenant qu’on s’est bien auto-congratulés, passons quand même un peu au boulot.

Lire la suite

Une entrée de Noël facile et absolument régalante : les huitres dorées.

J'en veux encore !

Alors là je sais ce que vous allez me dire, c’est trop tôt pour parler de Noël – mais que voulez-vous je suis en pleine organisation des repas de fin d’année, donc on y va c’est parti ! Je ne vous cache pas qu’en plus j’ai de l’ambition pour vous les amis, je veux vous proposer pour Noël un éventail de recettes et de menus qui feront de votre table un lieu de plaisirs et de raffinements inégalés !

Pour nous mettre en jambes, voici donc un classique de la gastronomie japonaise qui fera une très belle alternative au traditionnel plateau d’huitres, et remportera même un franc succès auprès des convives huitrophobes souvent effrayés par la bête (it’s alive !!), mais beaucoup plus enclins à y goûter une fois qu’elle est cuite.

Histoire de vérifier si cette recette lointaine respectait tout de même l’esprit de Noël, nous l’avons dégustée en regardant Le Seigneur des Anneaux, et après on s’est gavés de chocolats.

Verdict : Les huitres dorées sont « Christmas compliant« *.
Lire la suite