Le chou rave qu’est-que ça vaut ? Recettes en salade et en carpaccio.

Choux raves

Choux raves

Voila encore une des ces racines bizarroïdes remises au goût du jour par d’inventifs producteurs de légumes. Après le radis vert, la betterave rayée, le navet boule d’or, please welcome le chou rave !

Pour tout vous dire, j’ai testé un certain nombre de ces variétés l’année dernière : une fois le premier effet de surprise passé – pas de quoi se relever la nuit. Mais Dimanche dernier, ils étaient bien là dans mon panier, les choux raves – je n’allais pas les snober non plus. D’ailleurs j’aurais eu tort, le résultat s’est révélé étonnamment intéressant. Et je pense même que le chou rave peut avoir sa place sur une grande table. Suivez le guide pour plus d’explication.

Histoire de faire le tour de la question, je m’étais décidée pour deux préparations différentes :

  • du chou rave râpé à l’asiatique (sésame, citron vert, Nuoc Mam – directement inspirée de l’appétissante  recette de Pascale vue ici)
  • du chou rave en carpaccio à l’aneth pour accompagner quelques tranches de saumon fumé

Pour la version râpée, le résultat est très frais, très agréable, le chou a un gout légèrement acidulé, mais pas d’amertume ou de saveur un peu

Frais et léger

Frais et léger

« ammoniaque » comme chez d’autre racines. Que du bon donc, une bonne alternative aux carottes râpées et une  préparation japonisante tout à fait inspirée.

Mais c’est pour la version Carpaccio que les choses deviennent vraiment intéressantes, car une fois tranché à la mandoline, le chou rave se révèle d’une texture étonnante : souple, fluide, et ferme en même temps. Avec toujours beaucoup de fraicheur, il apporte douceur et fermeté en même temps, et c’est très agréable. Monté en mille feuilles avec du saumon fumé ou de la bresaola bien fraiche, cela doit valoir le détour.

Conclusion : on a tout mangé, c’était très fin et très joli – on remet ça bientôt.

Et maintenant les recettes :


Et en plus c'est bon

Et en plus c'est bon

Carpaccio de chou rave à l’aneth :

  • un chou rave
  • une botte d’aneth
  • une demi-botte de ciboulette
  • de l’huile d’olive
  • du citron
  • sel, poivre

Badigeonner le plat d’huile d’olive. Trancher le chou à la mandoline (ou au couteau très fin). Disposer comme un carpaccio, assaisonner de sel et de poivre. Recouvrir des herbes ciselées, d’un filet de jus de citron et d’huile dolive. Servir avec du saumon fumé.

Chou rave râpé – Ingrédients pour deux personnes :

  • un chou rave
  • une cuillère à café d’huile de sésame
  • une cuillère à soupe de grains de sésame grillés
  • un jus de citron vert et son zeste finement rapé
  • un jus de citron jaune
  • une cuillère à café de Nuoc Mam
  • un peu de chichimi toragashi* (piment d’espelette à défaut)

Éplucher le chou rave et le râper finement. Bien le presser entre les mains pour essorer. Mélanger les ingrédients de la sauce, les verser sur le chou et mélanger intimement, directement avec les mains. Laisser reposer une demie-heure au frais avant de servir.

* Chichimi Toragashi : mélange de piment, de sésame et d’épices souvent servi avec les Yakitori – vous en avez déjà vu au restaurant japonais, c’est la petite bouteille rouge et blanche dont on saupoudre les brochettes.

6 réflexions au sujet de « Le chou rave qu’est-que ça vaut ? Recettes en salade et en carpaccio. »

  1. encuisinectout

    J’en ai souvent dans mon panier de légumes bio l’hiver, et j’ai souvent du mal à le cuisiner, il finit donc en soupe ou en purée pour les enfants. Merci pour ces idées de recettes, je serai ainsi comment le cuisiner

    Répondre
  2. Bea

    Merci Claire! je me suis mise au panier bio et effectivement j’ai eu quelques soucis pour les préparer (finalement option salade carotte-pommes-chou rave)
    Je te lance un défi : le rutabagas…
    Besos de ta voisine de quartier

    Répondre
  3. Kathrin

    Le chou rave n’a vraiment rien d’exotique ou nouveau, c’est un légume qui se trouve déjà dans les recettes du moyen age et c’est délicieux!
    Pour ceux qui cherchent comment le préparer chaud mais pas en purée:
    couper en petits bâtonnets
    faire revenir une échalote dans un peu de beurre (vraiment pas beaucoup), ajouter les bâtonnets de chou rave et après 2/3 minutes un peu d’eau.
    Salez, poivrez et laisser cuire doucement pendant à peu près 15 minutes (il faut que les bâtonnets soient fondants mais pas trop mou).
    Du persil plat frais haché au dessus et c’est prèt. Un régal!

    Répondre

Moi aussi j'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s