Breizh Café : le bonheur est dans le blé (noir).

Bonnardec

Avant je n’allais jamais à la crêperie à Paris : c’était rarement bon, ça coûtait cher, et ça me paraissait aussi authentique que le quartier français de Disneyland. Et puis surtout j’ai souvent l’occasion de me régaler de belles et bonnes galettes sur site, en Armor.
Alors quand j’ai entendu parler de l’ouverture du Breizh Cafécrêperie new style « Cancale Paris Tokyo », ça ne m’a pas vraiment estourbie d’émerveillement.

Heureusement qu’en bons petits parisiens snobobos, nous promenons nos filles dans le jardin du musée Picasso (il est hors de question que notre progéniture géniale ne dévaste autre chose que du jardin classé), lequel jardin a le bon goût de se trouver sis en face dudit Breizh Café. Ce qui m’a permis de l’observer de plus près, et de finir par le trouver tout à fait appétissant

La Fougeraise : andouille, salade, crème moutardée

Pour résumer le concept en quelques mots, le Breizh Café, c’est du beau produit bio, des recettes fines et originales, des huîtres rares, des galettes roulées pour l’apéro, et une carte de cidres vaste et pointue.

Voila pour le concept. Pour le concret, c’est un lieu charmant et accueillant, la meilleure pâte à crêpe du monde, et des assiettes à faire le tour de Bretagne à cloche pied. Et c’est bien ça qui fait que vous reviendrez : c’est BON à se relever la nuit.

Un exemple : en général, manger une galette aux coquilles St Jacques à la crêperie relève de l’inconscience pure : pétoncles surgelées trop cuites et crème Bridélice sont le lot des malheureux qui s’y risqueraient.

Et bien au Breizh Café, la crèpe « Binicaise » est aux grosses St Jacques fraîches (origine signalée sur l’ardoise), tout juste revenues dans le beurre Bordier aux algues, posées sur une fondue de

La crèpe aux St Jacques a du succès !

poireaux parfaitement simple et délicieuse.

Je n’ai pas été la seule à m’en délecter, ce qui a valu un sacré sport au cuistot du premier étage, descendant les escaliers toutes les 5 minutes, la poêle à la main pour porter les précieuses bestioles aux crêpiers du rez-de-chaussée.

Mais il n’y a pas ici que de la crêpe haut de gamme, on pourra aussi se régaler d’une « Terre Neuve » (brandade de morue et andouille, il fallait oser), ou d’une complète champignons (oui mais aux shiitakes s’il vous plait).

Pendant ce  temps là, le patron ne perd pas son chaleureux sourire, et les naïfs qui pensaient pouvoir se faire une petite Krampuz sans réserver se cassent le nez à tour de bras – il faut dire que l’endroit est microscopique.

Vous ne manquerez donc pas d’appeler la veille quand vous irez y faire un tour – en faisant tout de même attention au dérapage de Carte Bleue, potentiellement violent et sans avertissement du sémaphore.

Fooding d'honneur 2010 pour le patron, c'est pas rien !

Breizh Café
109 rue Vieille du Temple
75003
01 42 72 13 77

Crèpe Binicaise au St Jacques : 16 €
Complète Shiitake  : autour de 10 €
6 huitres spéciales Tsarskaya des parcs de St Kerber (la rolls des huitres; la Gillardeau à côté c’est du surimi) : 14,50 €

17 réflexions au sujet de « Breizh Café : le bonheur est dans le blé (noir). »

    1. Claire Auteur de l’article

      Il y en a un à Cancale aussi (remarque je ne sais pas où tu habites ce n’est pas forcément plus près) – ou au pire il y a toujours Tokyo 🙂

      Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Ha ha – et les bouzigues alors ? Pas mal non plus non ? Cela dit je n’ai pas non plus gouté les Tsarskaya mais il parait que pour les amateurs de spéciales, c’est quelque chose ! Je te tiens au courant si je les croise, je te dirais ce que j’en ai pensé 🙂

      Répondre
    1. Claire

      C’était surtout pour rire que je disais ça – la presse est si enthousiaste sur les Tsarskayas que ça m’a donné envie d’ironiser un peu 🙂 Je n’ai même pas encore gouté mais ça ne saurait tarder ! Par contre, toi qui es une vraie fan d’huitres, je te conseille les huitres en gelée du Pinxo – une tuerie !!!

      Répondre
  1. Lau et Arnaud

    j’adore les galettes (et les crêpes) !!! je viens de noter l’adresse pour mes parents qui viennent garder Dimitri pendant nos pérégrinations maritimes…
    merci Claire pour ton huile précieuse… et merci les sourires « cubertafoniques » que l’on va récolter avec toutes tes victuailles !!! kisskiss

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Hello ma Lau !
      Tu verras cette huile est fantastique – à utiliser avec parcimonie car elle est puissante et à conserver au frigo. Profitez bien de votre voyage, embrassez fort les Cubert’s – j’essaierai d’appeler Martin ce week end pour avoir des infos sur leur position au mois de Mars, qu’on puisse enfin voir si on peut les rejoindre ou non 🙂 A très vite en tous les cas !

      Répondre
  2. marie

    ça fait longtemps que c’est ouvert et depuis l’ouverture c’est pris d’assaut car les crêpes sont vraiment délicieuses mais pas vraiment données non plus.

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Coucou Anne Hélène,
      Oui si on y pense comme ça c’est vrai que ça fait cher la galette mais c’est aussi un peu plus qu’une galette – enfin à mon avis en tous les cas. Je note précieusement tes adresses (A l’aise Breizh hu hu hu:)) et te remercie de ton passage ! Kenavo 🙂

      Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Une jolie adresse Bretonne il y a aussi chez Michel rue de Belzunce (mais tu dois connaitre) – en tous els cas tu me diras ce que tu as pensé du Breizh Café ok ? Et bonne année !

      Répondre
  3. Patrick

    pour la prochaine fois au Musée Picasso,
    vous pouvez retenter une expérience similaire en revisitant la pizza au pink flamingo, tout près.
    ça sera moins précieux comme voyage, mais tout aussi détonnant.
    C’est la meilleure expérience pizza de Paris, jamais vu qqun qui n’en sortait pas ravi. Ingrédients de qualité, bio, un chef sans complexe et bcp de culot pour bouleverser les standards
    mes préférées, la marcello désarmante de simplicité et de fraicheur et l’Ho Chi Minh, exotique à souhait…

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Houla – je connaissais pas je viens d’aller voir le site : ça fait un peu peur quand même la pizza à la paëlla 🙂

      Répondre

Moi aussi j'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s