Le soufflé au chocolat facile et léger comme une plume de Claire Heitzler

Soufflé au chocolatSalut les jeunes, comment ça va bien, je ne vous dérange pas en train d’éplucher des salsifis au moins ? Bon ça me rassure parce que cela aurait été contrariant.

Moi ça va pas mal.

La rentrée s’est bien passée, je travaille toujours comme une fofolle; je me suis aussi mise au Yoga tiens ça c’est intéressant aussi, mais le plus important c’est surtout que j’ai acheté UNE TABLETTE GRAPHIQUE.

OUAIS. CA EXPEDIE SA TETRATONE DE BOIS OU PAS ?

Tablette mon amour

J’ai toujours été impressionnée par l’allure intensément classieuse que l’utilisation de la tablette graphique donne à mes amis designers. Et puis je fais pas mal de traitement de photos dans mon boulot alors hein j’en ai BESOIN et c’est tout.

C’est même pas trop cher (60 roros tout emballé), et là, comment vous dire : ma vie a pris un nouveau tournant. C’est comme si depuis toujours je regardais à travers une fenêtre à barreaux et que pof je les avais enlevés (les barreaux).

Tout n’est que fluidité, je me sens investie de nouveaux pouvoirs, sans compter l’aura que cela donne à mon personnage déjà tellement stylé, bref, je sais que vous êtes sans doute venus ici pour parler chocolat, mais il faut quand même que je vous fasse part des informations importantes de la vie de la petite cuisine.

Et d’ailleurs à ce propos, est-ce que quelqu’un parmi vous n’est pas encore au courant du fait que j’ai passé une soirée dans le labo de Claire Heitzler chez Lasserre ? Bon et bien voila qui est fait (mais concentrez-vous un peu s’il vous plait merci).

Claire Heitzler

Donc, lors de cette merveilleuse soirée où j’ai eu l’occasion de goûter TOUS les desserts de la carte sans même avoir mal au ventre après, la chef m’a servi un soufflé au chocolat d’une perfection absolument invraisemblable.

Le truc beau-fondant-léger-mousseux-crémeux-gourmand que l’on ne trouve que dans les très grands restaurants.

Et là, elle me dit « En plus il est facile à faire, vous devriez essayer ».

HAHAHA.

Vazy prends-moi pour un jambon.

On me la fait pas à moi, « C’est facile à faire« , c’est ce que dit toujours ma copine Claudine quand elle sert ses merveilleux cannelloni aux araignées de mer qui demandent trois jours de boulot.

Un soufflé. Deux étoiles. Facile à faire. Mais bien sur.

N’empêche qu’elle n’a pas lâché l’affaire, et qu’à la fin de la soirée, elle m’a offert son livre dédicacé (tellement adorable, gros cœur avec les mains) et elle m’a redit : « Il y a la recette du soufflé dedans, vous devriez vraiment l’essayer, c’est très facile à faire ».

Là, bon, je me suis dit que ça méritait quand même que je me lance.

Livre Claire Heitzler

Et vous savez quoi ? Ben c’était vrai.

C’est tout facile. C’est tout léger (il n’y a quasiment que du lait et du chocolat là dedans). Et c’est à se taper l’arrière train sur le carrelage.

Petit secret en bonus parce que c’est vous : on peut même le préparer un peu à l’avance. En général je fais l’appareil en fin d’après midi, puis je le laisse tranquillou à température ambiante (pas au frigo pour ne pas que ce soit trop froid), jusqu’au moment où je le verse dans les moules et je mets les soufflés à cuire.

Et ça marche d’enfer. Ils lèvent bien droits, ils sont beaux comme des camions, franchement vous auriez tort de ne pas essayer un dessert au rapport simplicité/résultat aussi exceptionnel.

Dernière remarque avant de vous donner la recette : fins comme vous êtes, vous serez peut être heurtés par la franche laideur du stylisme de mon illustration, mais vous me pardonnerez s’il vous plait car prendre des soufflés en photos, C’EST LA PLAIE.

Et promis maintenant j’arrête de crier.

Soufflé au Chocolat

Ingrédients pour 6 soufflés individuels :

  • 210 gr de chocolat noir, du bon si possible genre Valrhona c’est bien
  • 200 gr de lait entier
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 10 gr de fécule de maïs
  • 6 blancs d’oeufs
  • 60 gr de sucre semoule
  • Pour les moules : plein de beurre et de sucre.

Avant de commencer quoi que ce soit, suivez ces conseils précieux pour préparer vos moules. C’est LA condition pour avoir des soufflés qui gonflent bien hauts et bien droits.

Faire ramollir du beurre jusqu’à ce qu’il ait la consistance d’une pommade (attention, il doit être pommade et non pas fondu, sinon il adhérerait moins bien aux parois du moule).

A l’aide d’un pinceau, badigeonnez les moules avec le beurre pommade, très généreusement. Sur les cotés, veillez à passer le pinceau de bas en haut, bien régulièrement.

Verser ensuite une cuillère à soupe de sucre dans chaque moule et tournez-le de manière à ce qu’il soit entièrement tapissé d’une couche régulière de beurre + sucre. Renverser le moule pour enlever le supplément de sucre.

Passez enfin votre doigt sur la tranche haute du moule à soufflé, afin qu’elle soit bien nette.

Placez ensuite les moules au frigidaire.

Préchauffer le four à 190°.

Couper le chocolat en morceaux et faire fondre au bain marie.

Battre les jaunes d’oeufs et la fécule en faisant attention à ne pas laisser de grumeaux.

Faire chauffer le lait. Lorsqu’il est sur le point de bouillir, en verser un peu sur le mélange jaunes + fécule et bien fouetter. Remettre le tout dans la casserole de lait et continuer de fouetter sur le feu jusqu’à ce que le mélange épaississe (ce qui se fait en général quasiment instantanément).

Intégrer le chocolat fondu, bien fouetter.

Ici Claire Heitzler donne un coup de mixeur plongeur afin de lisser la préparation, j’avoue que je ne le fais pas, je n’ai jamais eu à m’en plaindre.

Battre les œufs en neige. Lorsqu’ils commencent à mousser, ajouter le sucre.Continuer de battre jusqu’à ce qu’ils atteignent une belle texture meringuée et fassent le bec d’oiseau lorsque vous soulevez votre fouet.

Incorporer un quart des blancs dans le mélange au chocolat et mélanger vivement.

Incorporer ensuite délicatement le reste à la maryse.

C’est à ce stade que vous pouvez faire attendre cette préparation une partie de votre soirée.

Pour cuire les soufflés : verser l’appareil dans les moules, en les remplissant jusqu’à un ou deux centimètres du bord.

Enfourner pour 12 à 16 minutes, ça dépend. Surveiller un peu.

Quand les soufflés sont bien hauts, les sortir du four, servir immédiatement (attention c’est chaud).

Si comme la chef vous voulez atteindre au sublime, déposez un fin palet de chocolat noir sur le soufflé au moment où il sort du four, il aura juste le temps de fondre avant que vous serviez les soufflés.

Enjoy les chéris, et à tout bientôt je vous embrasse !

(PS : la drolatique expression « Prends moi pour un jambon » est la propriété exclusive de ma très chère amie Alexandra J. que je salue bien affectueusement au passage).

19 réflexions au sujet de « Le soufflé au chocolat facile et léger comme une plume de Claire Heitzler »

  1. Mlle Moutarde

    Coucou Claire,
    Toujours un plaisir que de te lire encore plus maintenant que j’ai fait ta connaissance « en vrai » 🙂
    J’adore ton style et limite tu m’as convaincue de me lancer moi aussi dans ce fameux soufflé-dont j’ai la recette mais qui me paraissait jusqu’alors infaisable.
    A bientôt !

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Hey Camille alors ça me fait très très plaisir de te voir par ici – franchement n’hésite pas à te lancer, le seul regret que tu auras ce sera de ne pas avoir essayé plus tôt 🙂 A très bientôt j’espère ? Bises !

      Répondre
  2. micheline06

    Un merveilleux dessert et merci pour les astuces top secrètes 😉 moi j’ai toujours peur de faire des soufflés… mais là j’essayerai c’est sur ! bravo

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Franchement Micheline n’hésite pas, une pâtissière comme toi ce sera les doigts dans le nez. Sinon rien à voir, l’autre jour j’ai rêvé de toi, c’était ton mariage et tu avais la coiffure choucroute hiiiiiiiiiiiiiii 😀

      Répondre
  3. aupaysdespiments

    WOW, trop top ! Jamais fait de soufflé de ma vie … peur de me choper la honte…
    mais là, ça me donne envie d’essayer.
    Reste plus qu’à trouver des moules à soufflé … et du chocolat !
    hahahah. Tu rends compte ? il faut faire 60km pour acheter du chocolat qui coûte plus cher que du crabe ou des langoustes 🙂 … 30 euros le kilo, pour du chocolat de qualité moyenne (mais je me plains pas, j’ai enfin dégoté une marque qui n’ajoute pas d’huile de palme).
    Du coup, généralement je prépare des recettes que je maitrise à fond, histoire de pas gaspiller … mais, je te fais confiance, je vais me lancer !
    Bon là, en ce moment, c’est inondation, impossible de sortir de la maison, les routes sont sous l’eau, je vais me contenter de reluquer tes photos pour les jours à venir ! 🙂
    Bonne semaine à toi
    Kris

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      J’ai vu tes photos !! 8-/ Truc de dingue ces inondations, fait attention à toi hein ?? La bise (et pour le soufflé vas y en toute confiance, ce sera une belle façon d’utiliser ta ressource rare 🙂 )

      Répondre
  4. Pierre

    salut Miss,
    je n’aime pas le chocolat mais ma chérie si… donc je transmets….
    Et c’est quand le bouquin dédicacé ???? je dis ça parce que Noel approche hein !!!
    Sinon, comme variante à « prends moi pour un jambon », il y a aussi « tu as vu la Vierge, non ? »… hihihihi

    Bisous

    Pierre

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Salut Salut cher Pierre, la sortie du livre c’est le 3 Novembre, ensuite quand tu veux pour une dédicace – de toutes les façons j’aimerais bien organiser une petite fiesta avec les copains pour fêter ça, faut juste que je trouve un endroit chouette-pas cher-grand avec une terrasse chauffée si possible 😉 Je te tiens au jus !

      Répondre
  5. Dao

    Ca a l’air dément et si tu jures que c’est facile..:) En attendant, la chaaance, tu as gouté TOUTE la carte des desserts?! Bon, lequel tu as préféré?:)

    Répondre
  6. marinesza

    Bah je ne te félicite pas. Ce soufflé au chocolat à l’air d’être une pure tuerie !! Et quel beau rendu ! Magnifique ! Tu as eu de la chance pour ce moment avec une autre Claire de talent ! Je mets cette recette de côté pour le prochain dessert « épate belle-mère » 😉

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Oui c’est vrai j’ai trop de chance ! J’ai encore été la voir la semaine dernière pour un nouvel article dans Fou de Pâtisserie, c’était top, elle a toujours mille choses passionnantes à raconter. Quant au soufflé, c’est encore mieux que ce que tu crois, très bonne idée ça de le faire à ma belle mère 🙂

      Répondre

Répondre à Petits Béguins Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s