Revue de petite cuisine

Morue à l'ailMes loulous, vous qui êtes la crème des fines bouches de la galaxie, savez-vous que je pense tout le temps à vous ? Et bien si, du soir au matin et du matin au soir, je ne cesse de me dire qu’il faut que je vous parle de ci ou de ça, que je vous montre tel truc ou vous conseille tel autre – et puis évidement, ça va trop vite.

J’ai donc décidé de céder au genre du zapping et de vous préparer, à intervalles plus ou moins réguliers, une petite revue des choses qui ont retenu (même brièvement) mon attention ces derniers temps.

Les abonnés à la page Facebook (que les cèpes bordelais poussent sous leurs pieds lors de leurs promenades sylvestres), profitent déjà partiellement de ces instantanés, mais j’en ai tellement en stock que je me suis dit que je pourrais les regrouper pour en faire, de temps en temps, un billet sur le blog.

… et donc on y va.

Le truc d’épicerie super super trop  bon : la conserve de morue à l’ail.

Une conserve au goût authentique, où l’on retrouve parfaitement la texture du produit, cette morue est un vrai bonheur, et qui change des sardines! A déguster avec de belles tomates mûres et un filet d’huile d’olive, ou pour les plus gourmands quelques pommes de terre vapeur – mais pas tous les jours, car à 10 € la boite, c’est plutôt un produit de luxe. Trouvé à L’Épicerie du Verre Volé, 24 rue de la Folie Méricourt, 75011*.

Morue en conserve

Le nouveau produit exotique dont je ne vais plus pouvoir me passer (jusqu’au prochain) : L’épine vinette

Petite baie acidulée au goût fort subtil, elle est très utilisée dans la cuisine du proche orient (Iran en particulier). Anne Sophie Pic en met dans ses sublimes betteraves au café, et moi dans mon riz au safran et aux pistaches. Je me la garde sous le coude pour le gibier, je sens qu’elle fera merveille avec un salmis de colvert ! Trouvée à la fantastique épicerie des Délices d’Orient, avenue Felix Faure, 75015 – où l’on trouve produits Libanais, Turcs, mais aussi Iraniens et (chose rare) Palestiniens. Si vous ne connaissez pas encore cette adresse vous êtes obligés d’y faire un tour allez hop.

Le truc auquel il va bientôt falloir dire au revoir : Le kakigori

Je suis dingo de ce dessert japonais, granité d’eau pure arrosé de sirop au thé matcha. Servi uniquement pendant l’été chez Toraya (10 Rue Saint-Florentin  75001 Paris), le joli salon de thé japonais où je traine régulièrement mes basques. Si vous ne goûtez pas maintenant ce sera donc l’année prochaine.

Epine Vinette et Kakigori

Le truc le plus infect depuis au moins très longtemps : la langouille

Elle m’a bien fait marrer dans sa vitrine la langouille, et moi qui aime la langue et l’andouille, c’est en toute confiance que je m’en suis servie une bonne part. Et alors ? En bouche, je lui ai trouvée une très nette saveur de crotte au charbon. En tous les cas une curiosité, achetée chez le rôtisseur du marché de Perros Guirec (dont je vous recommande par contre et sans hésiter le travers de porc grillé et l’andouille au lard).

Ma version de la madeleine de Proust : le Thé Lapsang Souchong de la Compagnie Coloniale

Croisé à un évènement où j’étais invitée aux Galeries Gourmandes de la porte Maillot (sorte de version chic et Neuilléene de la Grande Épicerie de Paris), ce thé Lapsang Souchong de la Compagnie Coloniale était le préféré de ma Bonne Maman, qui nous le servait au grand salon, accompagné d’une tranche bien beurrée de son fameux pain de noix. Tout m’est revenu en bouche rien qu’en voyant cette boite : Lapsang souchong + pain de noix maison + plein de beurre = le goûter ultime.

Langouille et thé Lapsang Souchong de la Compagnie Coloniale

Le resto dont je pensais qu’il allait m’énerver et en fait c’était pas mal : Madame Shawn Bistro

C’est le cas typique de la table où l’on s’attend au pire et que du coup on trouve bien. Depuis quelques années Madame Shawn multiplie ses restaurants thaïlandais* proprets, aux tarifs un peu gonflés, mais, comme nous l’avons constaté, à l’assiette honnête. Cela ne vaut pas des adresses plus authentiques, comme chez Paï, le Krung Thep ou le Reuan Thaï, mais c’est très honnête pour un dej si vous êtes dans le coin. Madame Shawn Bistro, 18 rue Cafarelli, 75003 Paris.

Assortiment d'entrées thaïlandaises

L’adresse branchouille avec plein de gars barbus dedans : le Dauphin

Que dire qui n’a pas encore été dit sur ce « bar à tapas » bistronomique selon Inaki Aizpitarte ? Nous avons été un peu déçus, notamment par la sélection de vins au verre (surtout dans un endroit où l’on grignote des rations, et où l’on a donc envie de boire des choses différentes). Mais quand même, on a croisé quelques bonnes surprises comme cet excellent poulpe grillé qui m’a rendu le sourire.
En fait, si c’était un peu moins cher, ce serait vraiment bien, mais ici c’est wagyu et burrata no less, alors on s’accroche au portefeuille.
Le Dauphin, 131, avenue Parmentier Paris 11.

Poulpe grillé

*Si certains d’entre vous sont susceptibles d’aller de temps en temps au Portugal (je ne vise personne 😉 ), qu’ils n’hésitent pas à en rapporter dans leurs bagages.

** Seuls certains des restaurants de Madamde Shawn sont qualifiés de « Bistro » – on a essayé de comprendre la nuance mais la serveuse (charmante au demeurant) est restée perplexe, son français étant un peu approximatif .

18 réflexions au sujet de « Revue de petite cuisine »

  1. florencemkoenig

    Bonjour Claire,
    Bravo encore pour cette bonne idée de revue… Une sorte de tumblr plus détaillé c’est top !
    Ta conserve de morue me tente bien et je vais de ce pas demander à la représentante de la communauté lusitanienne de mon immeuble, sil elle peut en récupérer… Elle arrive à avoir des produits par le biais de quelques camions remontant vers la France ponctuellement… Je te tiens au courant,
    Belle journée à toi,

    Florence

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Hahaha j’adore cette filière portugaise, j’imagine déjà les Go Fast important en douce de la morue et de l’huile d’olive. Et merci pour les encouragements qui font toujours plaisir !

      Répondre
  2. Do Al

    Ma Claire, je ne me sens pas visé du tout 🙂
    J’y avais déjà pensé lors de ton poste sur fb, mais là, en découvrant effaré le prix, je t’en rapporte un camion entier la prochaine fois !!
    Et Tricana est le produit de tous les jours, Teresa m’a parlé de conserves bien meilleures 🙂
    Love
    A

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Mon Aldo, c’est top, c’est exactement la réponse que j’espérais, j’avais peur que tu me dises que effectivement ça coûte une fortune même là bas. On en reparle vite donc 🙂

      Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Merci merci – oui c’est bien l’idée, et le format permet de parler de plein de petites choses qui ne suffisent pas à faire un post. Contente que ça te plaise.

      Répondre
  3. Patrick Cadour

    Han, mon pote charcutier du Finistère vient bientôt à Paris, je vais lui demander de m’apporter de sa langouille, qui est très bonne, et on ira pique-niquer pour changer nos habitudes et peut-être te faire changer d’avis.

    En échange, merci de demander à tes potes un second camion ou go-fast de conserve de morue à l’ail, je crois que je vais aimer ça…

    Très bien ce nouveau type de billet, j’adore, connaissant ton goût très sûr.

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      C’est bien parce que tu m’as dit que du bien de ton pote charcutier car je n’étais pas prète à revivre une expérience pareille de si tôt ! C’est noté pour la morue 🙂

      Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Oui la langouille faut y aller doucement et avoir un bon rouge avec pour faire descendre 🙂 Merci pour ton message et tes encouragements !

      Répondre
  4. gracianne

    Merci pour ce chouette billet plein d’idees Claire – il y en a encore qui ont du mal avec fb, alors merci de penser a nous.
    (et puis c’est un bon moyen pour trouver des fournisseurs de morue a l’ail en provenance directe non?)

    Répondre
  5. charlotte

    Ta langouille devait avoir traîné trop tard dans des endroits louches: moi j’ai trouvé ça franchement pas mal du tout , et même ma grande a adoré en blind test (alors que je peux crever sur place pour lui faire goûter de l’andouille ou de la langue)… Je crois que c’est Bajon, le boucher de ma rue, qui en avait, je checque et on fera une dégustation… hâte d’être mardi ! des bizzz

    Répondre
  6. patrick

    très bien, le zerecht dans la cuisine iranienne. très acidulée. à consommer aussi en lavoschak (?) sorte de pate de fruit plate, friandise pour enfants
    coté cuisine iranienne, trop méconnue et pleine d’aromates, il faut se faire un djudjé kebab au Mazeh, rue des entrepreneurs. j’essaie de trouver le secret de leur sauce au beurre et au safran, mais leur riz est une vraie tuerie.

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Merci Patrick pour ce commentaire enrichissant, la cuisine iranienne est à découvrir, je note précieusement cette adresse rue des entrepreneurs 🙂

      Répondre
      1. patrick

        J’ai vu que vous aviez fait bon usage du conseil. En bonus, un autre restau pour lequel je me damne, c’est Sardegna a Tavola, près de la place d’Aligre, bon c’est déjà une valeur sure reconnue que vous connaissez sans doute, mais l’effet claque est aussi là.
        Le sarde, c’est un mélange entre un corse susceptible, qui est victime de la peur de manquer (portions maousse)

        Répondre
  7. marjo

    étant grande fan de la thailande, je dois avouer avoir moi-même été surprise de la qualité de ce que fait madame shawn et je prends plaisir à y manger très souvent.
    je crois que les bistrots proposent une courte carte de spécialités françaises, ce que ne font pas les madame shawn classiques.
    Merci pour ce blog, je le découvre et ne comprends pas comment il a pu m’échapper jusqu’à présent.

    Répondre
  8. Claire Auteur de l’article

    Patrick, effectivement, un grand GRAND merci pour l’adresse Mazeh, c’était extra. J’en parlerai bientôt, quel régal ! Une très bonne année et continuez à venir nous donner vos bonnes adresses (j’ai déjà entendu parler de Sardegna à Tavola, mais je note !!).

    Répondre

Moi aussi j'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s