Festival « In » et « Off » dans la Petite Cuisine.

Version "In"

Ce billet est rédigé dans le cadre du concours « Blogueuses by Madame » du Figaro Madame dont le thème est « Festival ». Si ce billet vous plait et que vous souhaitez soutenir la Petite Cuisine, vous pouvez voter pour nous  !

Festival …

Pour être sincère, j’ai eu un peu de  mal à me l’approprier ce thème …

Il m’a déjà fallu deux jours pour arrêter de penser « Carnaval » – et heureusement, car à part le lancer de harengs du carnaval de Dunkerque,  je n’arrivais pas à y puiser grand chose comme inspiration culinaire…

Ma réflexion s’est alors portée sur le tout proche Festival de Cannes, et j’ai envisagé d’écrire mon article autour du cinéma et de la gastronomie, ce qui m’a paru éminemment brillant le temps d’une soirée – jusqu’à ce que je me rende à l’évidence : 212 456 articles ont déjà été écrits sur ce thème*.

Un poil découragée, je me suis alors demandé ce que j’avais envie de faire.

… et comme d’habitude, j’avais envie de cuisiner.

J’avais envie de régaler les festivaliers. J’avais envie de composer mon plat du grand dîner de clôture du Festival.

Version "Off"

Et comme dans la Petite Cuisine on ne fait pas les choses à moitié, nous allons, mesdames et messieurs, vous servir pour le même tarif une version « In » et une version « Off » de notre recette festive et remarquable*.

Les mêmes ingrédients, deux partitions différentes, comme les deux faces du festival d’Avignon se jouant à la fois dans la grande cour du Palais des Papes, et dans les recoins improbables de vieux immeubles cracras, transformés en temples de la culture underground le temps d’une soirée.

La version « In » sera donc élégante, épurée, intellectuelle mais pas trop, un poil bling et volontairement prétentieuse. Elle devra attirer les

Grande dégustation pour le "In"

spotlights naturellement, éblouir sans en avoir l’air, et surtout, marquer les esprits : il faudra être de ceux « qui en ont mangé ».

Nous proposons donc cet incroyable consommé de boeuf en gelée, au caviar et crème de cresson, inspiré d’une recette de Yannick Alleno. Pas moins de huit heures de boulot en cuisine, pour un plat qui semble presque évanescent tant il à l’air fragile – mais qui à la dégustation dévoilera toute la puissance de la très haute cuisine.

C’est un sublime hommage aux accords terre-mer : la fraicheur piquante et herbacée du cresson, la profondeur animale de la gelée de boeuf, la saveur couvrante et iodée du caviar, se répondent avec majesté. C’est un plat complexe, choisi tout exprès pour faire travailler les méninges d’un jury parfois blasé, et qui devra s’apprivoiser au fur et à mesure de la dégustation – mais quelle récompense !

Il sera servi avec un vin de connaisseur, un blanc Italien du Frioul, un Collio Schiopetto  frais et racé, qui saura soutenir l’incroyable longueur du caviar avec un souffle déconcertant.

La recette proposée pour la version « Off » ne sera pas moins difficile à faire, elle devra être directe, presque bravache, revendiquant fièrement son origine populaire – et attention : le Off se doit de sortir des sentiers battus. Il doit même un peu ruer dans les brancards, bousculer les bonnes manières !

On s'ennuie jamais au "Off"

Nous proposons donc une salade de bœuf en gelée mi-prise, cresson et assaisonnement marin (en la matière, une petite cuillère d’œufs de lump à utiliser comme un condiment). Le résultat est coloré, gourmand, un peu canaille. Le bœuf après cinq heures de cuisson et une nuit de repos est d’un fondant indescriptible; quant aux œufs de lump, à la limite de l’erreur de casting, ils sont l’articulation aussi incongrue qu’intéressante de cette assiette  mémorable. Ils feront également office de sujet de discussion entre les festivaliers conquis ou révoltés jusque tard dans la nuit.

Ce plat gourmand et curieux sera sans doute généreusement accompagné d’un rosé frais et sec, fourni par la sœur du régisseur qui a un domaine dans le coin, et dont personne ne retiendra le nom.

* et TOUS intégralement font référence au Festin de Babette …

** Le nombre de caractères de cet article étant limité par le règlement du concours, les recettes seront publiées dans le prochain billet.

44 réflexions au sujet de « Festival « In » et « Off » dans la Petite Cuisine. »

  1. Gillou

    Même pas envie d’attendre le jour du vote pour te décerner le p^ris de la meillleure mise en scène… magnifique billet. Good luck!

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Mon Gillou t’es trop gentil – je suis pas emballée par l’écriture mais c’était vraiment hyper bon alors j’espère que ça suffira ! Bises (et quand est-ce qu’on dej ???)

      Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Merci ma Chris, c’était vraiment un délice, j’ai bien pensé à Achille avec ce consommé en gelée 🙂

      Répondre
  2. luciole

    époustouflant. quelle maestria ! espérons que les lectrices du madame figaro sauront reconnaître le talent à l’état pur… mais claire… j’ai faim en te lisant, tu m’énèèèrves 😉 !

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Ma Luce t’es trop bonne, ça mérite pas tous ces compliments – alors on va surtout serrer les fesses et y croire très fort !

      Répondre
  3. Do Al

    Ma Claire,

    C’est somptueux.
    Je rêve de goûter ces plats.
    Et c’est aussi une merveille de te lire.
    Keep our fingers crossed.
    Milles bises
    A

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Hello Marie,
      en l’occurrence (et désolée si ce n’est pas clair), il s’agit ici du Festival d’Avignon et des ses sélections « in » et « off » 🙂 Bon courage et bon début de semaine !

      Répondre
  4. lechantdescigales

    Pas de chichi chez toi… du bling-bling chez la concurrence… Si on pouvait voter plusieurs fois pour toi, on le ferait !

    Répondre
  5. Artola Naudet

    Je profite de ce vote pour vous dire oh!combien j’apprécie votre talent et votre gourmandise chic et choc. J’habite à Tahiti encore pour quelques mois;je ravie mes invités de vos recettes…moi qui n’aime pas suivre les recettes..les vôtres je m’en réjouis chaque fois. merci !!

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Merci vous ne pouvez pas savoir ce que ça me fait plaisir !! C’est pour ça et pas autre chose que je fais ce blog ! Merci et profitez bien de Tahiti, quelle chance ….

      Répondre
  6. Tiuscha

    Je croyais que le thème était forcément Cannes, mais comme vous êtes les deux seules que je connais à en avoir parlé, je reconnais volontiers que je n’ai pas tout saisi.
    En tout cas chapeau bas pour ces deux recettes, beaucoup de boulot pour ce in-off d’Avignon !

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Le thème en fait c’était « Festival » – et je te remercie de tes encouragements car, effectivement, ça a été un boulot terrible. mon seul regret : une fois de plus les photos ne sont pas tout à fait à la hauteur 😦
      Merci de ton passage en tous les cas, à vite !

      Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Merci Claudine, un avis totalement objectif … mais qui fait bien plaisir !!!! Je vous embrasse !!

      Répondre
  7. Stéphane B

    Cela me met l’eau à la bouche, j’aurai bien mis un Meursault avec une belle matière sur la version « In ».
    Tu vas gagner c’est sur…

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Merci mon Stef ! Tu sais pour le Meursault, on peut tout à fait se faire une dégustation du plat … Il ne tient qu’à vous de trouver une date dans votre agenda de ministres, et j’envoie le consommé en gelée au caviar et cresson, ceci est une proposition sérieuse 🙂 Bises !

      Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Je pense que ça a du marcher, c’est vrai que le truc n’est pas très clair – mais rien que de savoir que tu as voté pour moi est une récompense Mercotte 🙂 Bises !

      Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Merci merci Stéphanie – moi aussi j’espère – mais bonne nouvelle : on peut revoter tous les jours 🙂

      Répondre
  8. ROGER

    Alors là moi je dis aussi carrément bravo car le boeuf en gelé décliné de haut en bas c’est vraiement le suprème du suprème pour un festival in et off mais jamais out
    décontracté mais class comme d’hab

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Marie ! Que de compliments tiens ça me fait trop plaisir 🙂 Je te fais plein de grosses bises, merci d’être passée !!

      Répondre
  9. CHEVALIER Annick

    ta patience pour concocter de super recettes finira bien par payer. Aussi, être la première à ce concours, c’est ce que je te souhaite et encore bravo pour ton site. 8H pour le in très belle réalisation qui sera dégustée en combien de minutes ???? Bonne chance

    Répondre
  10. Ping : Consommé de boeuf en gelée, caviar et jus de cressson – enfin la recette du concours « La plus petite cuisine du monde … ou presque !

    1. Claire Auteur de l’article

      Hé cousin !! Fait plaisir de te voir, suis flattée ! Merci à toi et tes papilles gustatives 🙂 Bises !!!

      Répondre

Moi aussi j'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s