Tomates cerises farcies au fenouil et citron confit de Yannick Alleno.

Hello les amis du rosé frais mais pas trop, aujourd’hui on vous emmène prendre l’apéro, car voyez vous : l’apéro est un sujet hautement stratégique.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais pour moi, l’apéro dévoile en général le niveau du repas qui va suivre : la façon décontractée ou coincée, généreuse ou sottement bourrative, délicieuse ou intello dont votre hôte a préparé l’apéro parle pour lui.

En lisant ces lignes, vous êtes peut être saisis d’un doute affreux sur la qualité de vos propres sessions apéritives ? Rassurez-vous, la petite cuisine est là pour vous donner quelques conseils – qui seront de toutes les façons superflus, puisqu’il est bien entendu que nos lecteurs sont tous des hôtes exceptionnels et super-classes*.

En fait il n’y a pas vraiment de règles absolues, juste pensez à vos invités, ayez envie de leur faire plaisir. Prévoyez les bonnes quantités.  Proposez du choix. Et si vous ne voulez pas cuisiner, vous avez des solutions :  Picard (par exemple) fait plutôt bien les choses, alors pas la peine de s’infliger olives en plastique ou biscuits en carton.

Et si vous voulez vraiment nous faire plaisir :

  • oubliez le duo infernal « mauvais blinis/tarama bas de gamme »,  genre de version comestible du plomb à la colle
  • … et puis épargnez vos saucissons : ne les mettez pas au frigo (sauf s’il fait 35° à l’ombre), ne les coupez pas trop épais, et surtout : n’utilisez pas de saletés de couteaux à dents, cela déchiquette leur chair délicate, vous leur faites du MAL !!!

Une fois ces quelques fondamentaux bien acquis, l’apéro peut être l’occasion de tester des trucs originaux, ludiques, devenir un vrai terrain de jeu, raison pour laquelle je lui consacre en général pas mal de temps : je m’amuse.

Voici une des mes dernière trouvailles, une délicieuse alternative à la tomates cerise de base. C’est frais et léger, plein de goût et de soleil, en plus c’est joli comme tout : que demander de plus ?

C’est une recette que j’ai trouvée dans le magnifique livre 101 de Yannick Alléno, mais rassurez vous, rien de technique – et on peut préparer la petite farce à l’avance donc c’est cool.

Dès que le temps se remettra au beau, ce sera parfait pour les premiers apéros en extérieurs !

Pour une vingtaine de pièces :

  • Une vingtaine de tomates cerises
  • Un bulbe de fenouil
  • Un petit citron confit
  • Une belle poignée de feuilles de roquette
  • Quelques bonnes olives noires de Nice (optionnel)
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre, sucre
Coupez un petit chapeau à vos tomates cerises et évidez-les à l’aide d’un couteau pointu. Coupez-leur une lamelle à la base afin de pouvoir les faire tenir debout.
Dans un petit ramequin, mélangez deux cuillères à café de sel et une de sucre. Saupoudrez une petite pincée de ce mélange à l’intérieur de chaque tomate. N’ayez pas peur du sucre, il est là pour atténuer l’acidité de la tomate, le résultat ne sera pas du tout sucré.
Retournez vos tomates cerises sur un papier absorbant et laissez-les dégorger le temps que vous prépariez le reste.
Coupez votre bulbe de fenouil en tous petits dés. Faites chauffer un fond d’huile d’olive dans une casserole à feu moyen, et faites-y doucement confire le fenouil en le mélangeant régulièrement. Le fenouil ne doit pas colorer mais devenir bien translucide, il faut en général une dizaine de minutes.
Rincez et séchez les feuilles de roquette.
Rincez votre citron confit. Ceux que j’utilise on la taille approximative d’une balle de ping-pong. Si les votres sont plus gros, n’utilisez que la moitié ou le quart : allez-y mollo quoi qu’il arrive, le citron confit, c’est bon mais c’est costaud !
Rincez-le rapidement et coupez-le en tous petits morceaux également.
Émincez la roquette en tous petits bouts.
Si vous avez le courage, émincez également quelques olives noires (ce n’était pas dans la recette d’origine, mais j’aime bien).
Mélangez tout dans un bol et rectifiez l’assaisonnement en sel et en poivre.
Remplir les tomates avec une petite cuillère, tassez bien la farce avec vos doigts et faites un petit dôme sur le dessus.
Servir à température ambiante.

*Spéciale dédicace à mes copines aristocrates de l’apéro, Claire H. et Sibylle de V, qui m’ont chacune fait progresser sur le sujet, tant sur le fond que la forme.

16 réflexions au sujet de « Tomates cerises farcies au fenouil et citron confit de Yannick Alleno. »

  1. la pintade aixoise

    woha que c’est beau ! J’suis blazée… J’ai hâte de pouvoir boire un petit rosé. Et vous avez raison… Le sifflard c’est au frais à la cave et découpé à l’opinel… A la rigueur au couteau de cuisine mais pitié pas au couteau au steak (à croire que les gens n’entendent pas le saucisson crier à la vue d’une telle arme).

    Répondre
  2. Clémence

    J’ai hate de pouvoir reprendre des apéros rien que pour gouter ça ! Plus que 3 semaines! Tu les fais toi même tes citrons confits ? parce que si tu les achètes je veux bien savoir ou.

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Et bien figure toi que justement je ne sais plus, et c’est bête parce qu’ils sont vraiment bien. Je dirai quand même une chance que ce soit chez Lafayette Gourmet, mais comme j’ai pas de sous en ce moment j’y vais pas trop :p Je te tiens au jus (et bon courage, tu tiens le bon bout !!)

      Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Je confirme que c’est du boulot : faut s’armer de patience et choisir des tomates cerises bien goutues pour que ça vaille le coup !

      Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      C’est très fin effectivement, ça fait son petit effet. la prochaine fois j’essayerai avec un peu de cumin pour relever encore plus.

      Répondre
  3. hélène

    on a testé (pas moi, mon mari). C’est top! Merci Claire pour cette recette. On a juste pris des tomates un peu plus grosses que des tomates cerises car on voyait pas trop comment remplir les tomates cerises du mélange. C’était très bon, quand même.

    Répondre
    1. Claire Auteur de l’article

      Hélène ça me fait très plaisir de lire ça, je sais que vous êtes de grands gourmets !! Je t’embrasse, on se voit samedi.

      Répondre
  4. Ping : Mousse de thon au citron vert et à la coriandre, et Rillettes de crevettes aux algues « La plus petite cuisine du monde … ou presque !

Moi aussi j'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s