Marlette et mon premier pain.

Fournée du soir

Il y a des premières fois en cuisine qui sont comme les cols du Tour de France : il y a ceux qu’on a déjà conquis… et les autres.

Ceux qu’on a déjà franchis à de nombreuses reprises nous font maintenant doucement rigoler (la meringue). D’autres nous paraissent comme des Himalaya réservés aux plus grands (la pâte feuilletée inversée caramélisée).

Le pain n’est peut être pas le plus difficile des ces passages à l’acte, mais,  je ne sais pas – il y a truc avec faire son pain, c’est pas comme le reste. Et moi je tournais autour depuis des années.

Et voila que ma ravissante amie Claire me laisse son Kenwood en gardiennage (à moi pétrissages fougueux !). Et que ma toute aussi ravissante copine Zaza se met à faire son levain. Tout cela donne des envies de boulangerie à la petite cuisine.

Alors quand j’ai vu cette farine Bio et prête à utiliser, j’ai saisi l’occase.

Je vous l’accorde, j’ai choisi la facilité avec cette préparation prête à l’emploi, mais je me suis donnée bonne conscience en me disant que ça ferait un test produit pour le blog – et je préférais y aller piano.

Garanti Bio

Voici donc cette farine élaborée par Marlette, une jeune société qui nous propose toute une gamme de préparation Bios pour pains et pâtisserie. Cette entreprise familiale montée par deux sœurs nommées Scarlette et Margot* cherche à nous convertir au Home Made et au Bio tout en même temps.

La gamme est sympathique, avec des recettes qui font vraiment envie comme les blinis au sarrasin ou le pain spécial petit déjeuner.

Pour nous, chers amis, ce sera le pain aux graines.

Le mode d’emploi, simple et clair, est directement écrit sur le paquet. Les explications n’oublient personne : ceux qui ont une machine à pain, un robot pétrisseur, ou pas.

Le modus operandi est d’une simplicité biblique (en gros il faut ajouter de l’eau et du sel) – et deux poussées suffisent pour notre pain aux graines. Puis zou au four pour 35 mn, et voila notre pain chaud tout prêt, beau comme un camion.

Seconde poussée

Je ne me rappelle pas avoir été aussi fière depuis ma deuxième étoile – (enfin j’imagine, si j’avais finalement réussi à la décrocher).

Bon, ce n’est pas non plus le pain de Moisan, mais franchement avec un peu de beurre Bordier au Yuzu, quelques crevettes grises et une coupe de Champagne brut de chez Moncuit – et bien c’était pas mal du tout.

A essayer – ne serait-ce que pour dire "Le pain est fait maison".

*Marlette – ben oui. Moi j’aurais plutôt choisi Scargot non ?

Pas du grand pain mais c'est tellement sympa

5 réflexions sur “Marlette et mon premier pain.

  1. Mercotte

    j’en ai rapporté un paquet de l’épicerie d’Uriage, pas cette variété et j’ai bien l’intention de tester comme toi avec 2 autres préparations aussi, pas Mariette, pas de pain mais rigolotes aussi … comme je fais rarement du tout prêt je vais regrouper !! mais ce sont des produits chicos c’est sûr !

    Réponse
    1. Claire Auteur de l’article

      Merci Mercotte, ton commentaire me réconforte : il n’y a pas de mal à utiliser de bonnes préparations :) Que sont donc les tiennes ?

      Réponse
  2. Ping : La cuisine de Mercotte :: Macarons, Verrines, … et chocolat » Blog Archive » L’épicerie d’Uriage, conséquences d’une visite : Amuse bouche curry pavot, riz au lait à la rose et pain Mariette aux fruits

Moi aussi j'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s